19/12/2019

Toujours en attente de réponse...

C'est bientôt Noël. Voilà une année pleine que mon guerrier helvète a pris la route de la poste pour tomber entre les mains d'un spécialiste du domaine archéologique...

Depuis aucune nouvelle de nulle part. J'ai fait quelques démarches supplémentaires. Nous verrons si, en 2020, les Suisses et Suissesses ont le droit d'entrer en connaissance d'un trésor antique ou pas...

La fameuse main de Prêles est encore dans toutes les mémoires vives. Personnellement je soutien moralement l'inventeur qui s'est fait condamner stupidement et d'une façon scandaleuse par la justice bernoise.

Nous verrons bien où me mène cette histoire de trésor qui m'est en quelque sorte tomber du ciel grâce à l'archéo pizza connexion. Rocambolesque et rock'n'roll. La Suisse est trop sérieuse. Elle devrait se dérider un peu et faire place aux passionnés amateurs d'archéologie. La Suisse regorge de trésors cachés. Les services archéologiques n'ont ni le temps ni les moyens d'explorer des zones non estimées d'intérêt archéologique. Pourquoi faire tant de misère à des amateurs honnêtes qui ont fait de leurs chasses au trésor leur passion et leur hobby? Des règles, oui. Une interdiction totale, non. Et un minimum de reconnaissance pour l'heureux inventeur d'un trésor ne ferait pas de mal non plus.

 

Ci-dessous je vous montre encore une fois le fameux médaillon d'une probable impératrice du Bas Empire romain auréolée d'un nimbe.

 

Mais qui était donc cette fameuse inconnue? Seuls les professionnels du domaine pourront peut-être lever le mystère. Pour cela, il faut me rencontrer et me parler en évitant peut-être de me punir...pour recel de trésor archéo...

J'ai beaucoup de choses fort intéressantes pour le Service archéologique qui s'intéressera au trésor d'un très vieux bonhomme qui avait pris la mauvaise habitude de découvrir et de garder pour lui et sa contemplation personnelle ces objets précieux et souvent hors de prix sur les marchés dits privés. Il est temps qu'ils trouvent leur place légitime dans un musée pour le droit à la contemplation du plus grand nombre et pour de nouvelles connaissances bienvenues sur notre Helvétie. L'argent n'est pas mon moteur principal. Ce qui m'anime c'est la passion et la connaissance.

 

L'Impératrice nimbée et divinisée à la longue mèche de cheveux

Probablement Bas-Empire romain à partir du 4ème ou 5ème siècle après J.-C.

 

20191219_045558.jpg

Côté revers du médaillon

20191219_045657.jpg

Côté avers du médaillon

Les commentaires sont fermés.