26/03/2020

Le grand raout pharmaceutique autour de la chloroquine

Un médicament utilisé dans la lutte contre le paludisme, et qui existe depuis fort longtemps, était encore récemment en vente libre dans les pharmacies françaises.

Ce même médicament semble avoir des vertus thérapeutiques très intéressantes contre la Covid-19 lors d'un développement violent du virus chez les patients atteints.

Il a été utilisé par les Chinois avant de créer la polémique en France quand le professeur Didier Raout en a fait l'arme fatale numéro 1 contre le virus en disant que ce médicament était prometteur parce qu'il avait bien aidé des malades à guérir de cette maladie.

Hélas, les académiciens lui ont sauté dessus parce qu'il n'avait pas respecté le protocole avant de proclamer les résultats partiels obtenus sur les patients dont il avait la charge.

Créant une polémique, les grands pontes de la médecine virale ont retardé l'utilisation de ce médicament ainsi que des essais cliniques à large échelle pour comprendre rapidement les avantages et les désavantages de ce médicament dans la lutte contre la pandémie mondiale.

La Suisse semble très discrète à son sujet. Les médecins évitent d'en faire un tapage médiatique mais l'utilisent sans doute sur certains patients très atteints par le virus. Personne ne veut risquer une ruée sur ce médicament qui est avant tout un médicament servant à lutter contre le paludisme et qui ne semble pas très efficace, voir nocif, sur des patients peu atteints par le coronavirus.

En attendant, je vous laisse prendre connaissance d'un article intéressant sur le sujet ainsi qu'une vidéo fort parlante qui démontre combien être trop académique pousse parfois les humains à se perdre dans des polémiques stériles au lieu d'agir dans l'urgence pour sauver des vies humaines...et gagner par la même occasion une victoire partielle dans une guerre contre un ennemi mortelle.

https://www.heidi.news/articles/qu-en-est-il-de-la-chloro...

 

 

Les commentaires sont fermés.