31/03/2020

La désinformation mortelle de certains médecins

On peut être médecin avec certaines compétences dans son métier et se louper complètement dans le message transmis.

Il est absolument clair que l'Europe comme l'Amérique n'ont pas fait correctement leur travail à l'apparition certaine du virus sur nos continents respectifs. Il y avait des moyens de circonscrire beaucoup plus vite le virus en faisant des tests obligatoires sur toute personne atteinte d'infection pulmonaire sur le territoire, par exemple. On aurait ainsi pu savoir, et surtout protéger les populations, bien plus efficacement et décréter le confinement général avec deux semaines d'avance, ce qui aurait réduit les capacités du virus à nous infecter.

Mais bon. Ce qui est fait est fait et il est certain que les milieux économiques comme politiques n'auraient pas lâcher si facilement et opter pour un confinement général avec seulement quelques dizaines de cas d'infection avérée et la barre proche de 0 mort.

Par contre affirmer que la quarantaine est un truc du moyen-âge tout en prônant des médicaments de grands-mères pour se soigner du coronavirus comparé par ailleurs à une simple grippe tuant moins que la grippe saisonnière, voilà ce que j'appelle un médecin qui déconne grave. Et ajouter ensuite qu'il faut tester tout le monde et laisser travailler ceux qui n'ont pas le virus alors même qu'il est admis de source scientifique qu'il faut laisser un délai de plusieurs jours après l'incubation pour réussir à prouver le présence du virus dans le corps, n'est donc pas du tout efficace. Et qu'est-ce qu'on fait de ceux qui ont eu le virus et qui sont en principe guéris? On les réintègre à la population non infectée qui se sentira alors rejointe par des lépreux capables de transmettre la maladie? Qui peut dire à 100% aujourd'hui qu'un malade est guéri alors que nous ne connaissons de loin pas toutes les ruses de ce nouveau virus? Séparer les gens qui ont eu le virus de ceux qui ne l'on pas eu, ce serait le pire des scénario imaginable. Les Bleus, vous n'avez pas le virus. Vous pouvez bosser, vivre, aller au resto, en disco, sur la plage. Les autres, les Rouges, restez enfermer chez vous et si vous sortez, la prison rouge pour vous. On fabriquerait des ghettos dignes d'Hitler lui-même. Mère séparée du père bleu et de ses enfants bleu parce que rouge,etc. Les impurs contre les purs... Le nazisme quoi.

Enfin, imaginons que nous ne prenions pas de mesures du tout comme les Suédois le prônent afin d'immuniser les populations qui s'infecteraient parmi. Après tout ce n'est qu'une simple grippe dit le médecin du haut de sa science. Et on ne confine pas pour la grippe une population. C'est insensé. La différence c'est que la grippe traditionnelle on vit avec elle depuis notre naissance et que les populations sont immunisées. Les personnes fragiles et âgées, à risques (en milieu hospitalier par exemple), sont encouragées à se faire vacciner pour ne pas tomber malades durant l'hiver. Nous avons l'immunité collective. Nous avons le vaccin. Pour Covid-19, nous n'avons ni immunité collective (progressivement nous l'auront avec le temps) ni vaccin. C'est pour cela qu'il peut se développer de manière foudroyante parmi les populations et que nous sommes bien obligés de nous confiner pour ralentir un feu de forêt mondial. Nous sommes huit milliards sur Terre. Probablement qu'une personne sur 100, au minimum, nécessite le recours à une hospitalisation aux soins intensifs (les personnes âgés de plus de 50 ans représentent peut-être le tiers de la population mondiale). Admettons que parmi les personnes gravement atteintes dans leur santé 1 sur 10 doivent avoir aussi recours à un aspirateur respiratoire, combien faut-il d'hôpitaux, de lits, de personnel hospitalier, de fabricants de médicaments et de matériel pour faire face à un tsunami devenu absolument gigantesque et impossible à stopper?

A la fin, combien de morts pour manques de soins? Combien de gens dans la rue qui tomberont comme des mouches fautes de gens pour s'occuper d'eux (ce que l'on a vu sur quelques images revenues de Chine).

Un seul chiffre. Combien de personnes sur Terre qui ont plus de 70 ans? 500 millions? Davantage? Au final, si 1 personne sur 10 est gravement atteinte dans sa santé suite à une infection à Covid-19, cela fait près de 1 milliards de personnes sur Terre à soigner et sauver en l'espace de quelques mois.

Le confinement n'est qu'une façon provisoire de creuser un fossé entre Covid-19 et nous afin de gagner du temps. Il n'est pas la solution. La solution existera quand la science aura trouvé un vaccin efficace et des médicaments capables de tuer le virus au tout début de l'infection pour éviter les personnes sur les lits d'hôpitaux en urgence respiratoire. Gagner du temps est la seule façon de combattre contre un gigantesque incendie planétaire qui tuerait la Civilisation. Ce n'est pas avec du rhum, du citron, de la cannelle, et de l'eau chaude que nous nous débarrasserons de notre ennemi mortel.

Ce sera plutôt avec l'inventeur de l'eau froide et le recours à la science que nous trouvons petit à petit les armes qui empêcheront un jour ou l'autre Covid-19 de nuire gravement à l'ensemble de l'Humanité.

 

Les commentaires sont fermés.