02/04/2020

Faire un rappel du BCG sur les personnes de plus de 50 ans?

Une nouvelle piste dans la lutte contre le coronavirus a été détectée par des chercheurs australiens il y a une semaine.

Depuis, cette piste est explorée, entre autre, par l'Institut Pasteur de Paris.

Il s'agit en fait d'un vaccin vieux d'un siècle, le BCG, vaccin créé pour lutter contre l'infection de la tuberculose.

La piste est prometteuse en attendant un vaccin (probablement possible dans une année ou plus seulement) adapté spécifiquement au SRAS-COV2.

La Suisse pourrait-elle proposer et chaudement recommander un rappel du vaccin aux personnes de plus de 50 ans et personnes à risques, dans un premier temps, les plus fragiles face au virus, pour solidifier les défenses immunitaires personnelles et collectives et lutter efficacement contre le développement et les complications graves dues à la Covid-19?

Cela permettrait-il, par ailleurs, un retour plus rapide à la normale pour nous tous sachant que les hôpitaux se verraient nettement moins mis à contribution par cette maladie nouvelle?

Je pose la question. Aux spécialistes d'y répondre dans les jours à venir.

Nous sommes tous et toutes dans l'intuition et l'exploration de notre mémoire immunitaire face aux maladies que nous avons contractées. Et les spécialistes sont eux dans la recherche des preuves.

Donc, disons que mon intuition enfantine d'ancien tuberculeux demande à ce que les scientifiques creusent cette piste qui pourrait s'avérer providentielle non seulement pour sauver des vies mais aussi pour sauver nos postes de travail et notre économie.

Notre passeport immunitaire pourrait nous être salvateur.

 

 

Mémoire intuitive de ma petite enfance

20200401_15361444.jpg

 

 

20200401_153614444.jpg

 

 

20200401_1536144.jpg