04/04/2020

Petits délires entre ami-e-s

Il y a toutes sortes de façon de tourner en dérision ce possible futur avec port obligatoire du masque sanitaire.

Je me suis un petit peu amusé dans mon ennui. Que les âmes offusquées qui n'aimeraient pas mon genre d'humour se rassurent. Le masque utilisé dans les clichés ci-dessous est périmé et inutilisable pour le corps médical.

J'ai poussé un peu plus loin le sens du confinement. Après tout mieux vaut rire de la situation qu'en pleurer. Ne trouvez-vous pas?

Et puis il y a le port du masque et, si on inverse le sens des mots, il y a le masque du porc, enfin le masque d'un artiste amoureux.

 

20200404_153551111.jpg

Petite Marmotte au travail cherchant à grignoter ma racine.

 

20200404_1535511111.jpg

Elle a encore faim de la mienne, il y a quelque chose de très rassurant.

 

20200404_15355111111.jpg

Chérie, je suis totalement navré. J'ai envie de toi mais ils m'ont confiné chez moi.

 

20200403_113528888888.jpg

Tu me trouves toujours à ton goût, Petite Marmotte?

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.