14/04/2020

Si les mâles de la FI cédaient la place à Manon Aubry

Si Emmanuel Macron trahit encore une fois la confiance que les Français et Françaises tentent de garder pour lui (ceux et celles qui ont et voteront peut-être encore pour lui) malgré tous ses égarements ultra-libéraux, qui donc pourrait se résoudre à imaginer Marie Le Pen et le RN au pouvoir?

Car oui, c'est bien à un nouveau duel entre la candidate d'extrême-droite et le Président que nous devrions retrouver au second tour de la Présidence vu l'état désastreux de cette gauche multi-sectaire qui se déchire et se tire des balles dans les pattes.

Les religieux ont leurs églises et leurs dogmes. La Gauche a ses chapelles, ses clochers, ses arrivistes, ses dominants et...ses soumis.

La Gauche devrait pourtant enfin se réunir pour réussir et créer enfin cette 6ème République tant attendue depuis des années par les militants et militantes, sympathisants et sympathisantes d'un autre monde possible.

Il n'y a pas besoin d'un chef, d'un Churchill ou d'un De Gaule, pour paraphraser Manon Aubry. La France a besoin d'une vision populaire, d'une solidarité entre toutes les couches sociales de la population pour recréer une égalité réelle entre citoyennes et citoyens.

Au détour d'un échange avec ma frangine qui traitait Macron de narcissique pervers (ce qu'il est sans doute), elle a conclu en écrivant "politiciens = ego". Je lui ai répondu: " Oui, mais on pourrait imaginer aussi: politiciens = égaux. Ce serait d'ailleurs la seule façon pour la Civilisation d'éviter un effondrement sur elle-même."

Et oui. Si les politiciens se font élire pour les privilèges que la fonction octroie, alors c'est clairement mort. Et la preuve on l'a devant nous tous les jours et partout dans le monde.

Mais si les politiciens et politiciennes se font élire, avec la possibilité d'être révoqué-e-s, par le peuple pour suivre un programme vraiment populaire et progressiste, alors ça changerait la donne.

Pour cela, il faudait des élu-e-s égaux à leurs électeurs, leurs électrices, des décisions prises et assumées par eux et elles et en cas de mauvaises prises de décision, le peuple devrait pouvoir se prononcer sur une révocation du gouvernement au bout de 2 ans de pouvoir plutôt que d'attendre 5 ans. Une majorité des 2/3 défavorable au gouvernement en place étant cependant exigée permettant d'assurer une stabilité du pouvoir même si certaines décisions peuvent être considérées comme trop peu populaires par une grande partie de la population Dans le cas du gouvernement Macron, par exemple, il aurait probablement été balayé suite à la mobilisation des gilets jaunes...et de nouvelles élections auraient eu lieu.

Pour cela, il faut une autre République et des citoyennes et citoyens prêts à défendre l'égalité entre les êtres humains. Pour cela, il faut des femmes et des hommes compétents qui savent évoluer avec les tendances fortes qui se propagent dans la société.

Pour ma part, et si cette gauche exaspérante voulait bien cesser les batailles d'ego et son sectarisme abominable, je verrais bien Manon Aubry comme candidate d'une gauche enfin réunie.

On peut toujours rêver mais entre Marion Maréchal Le Pen, peut-être, (Marine ne se représentera probablement pas face à Macron et ce serait un bien pour la France) et Manon Aubry, il n'y a pas photo sur la candidate présidentielle qu'il nous faudrait pour changer la France. Mare des hommes incapables. Mare d'un deuxième tour présidentiel qui n'offre aucune alternative.

Manon Aubry a la foi. Et cette foi, c'est la foi du peuple.

Ecoutez ce que disait Manon Aubry l'année dernière à propos de nos anciens dans les maisons de retraités et du personnel de ces maisons.

https://www.facebook.com/watch/?v=3151417848257025

Une jolie chanson sur une certaine Manon pour terminer et garder l'espoir:

 

 

Les commentaires sont fermés.