24/04/2020

Donnons-nous une chance de vivre un été semi-festif

Respecter les règles.

Ces trois petits mots doivent trotter dans nos têtes aussi longtemps que le virus circulera entre nous.

Il faut d'abord donner une chance aux aînés de pouvoir revoir en vrai leur famille. Sinon ils vont dépérir définitivement d'attendre mois après mois le signal au feu vert.

Il faut donner ensuite une chance aux cafés-restaurants, aux bars, à tous les lieux de convivialité de repartir dans les moins mauvaises conditions possibles. Pour cela, une nécessité absolue. Que le taux de nouvelles infections déclarées s'approche du zéro.

Enfin, pour que la joie règne au pays, que l'économie reparte avec des chances de succès, pour que le chômage n'atteigne pas des sommets inimaginables et durables, une seule chance nous est donné. Et c'est maintenant.

Respecter les règles. Plus que jamais. Pour nous donner la victoire provisoire sur ce Covid-19 et plus tard, quand nous aurons peut-être un vaccin et les bons traitements, pour l'empêcher de revenir cet automne avec plus de force de destruction.

C'est à nous tous et toutes de ne pas compromettre notre chance de réussite. Gardez les distances de 2 mètres entre vous et si par moment c'est impossible, portez le masque. Lavez-vous les mains ou désinfectez-vous après chaque risque que vous avez du prendre en touchant des objets étrangers ou utilisés par plusieurs personnes.

La Suisse ne s'en sortira bien qu'à ces conditions. Encore 1 à 2 mois de patience avant de pouvoir envisager des contacts plus nombreux et plus rapprocher avec nos familles, nos amis, nos connaissances.

30 à 60 jours durant lesquelles, par notre discipline et notre capacité extraordinaire de résilience, nous allons écrire et marquer l'Histoire en tant que peuple solidaire.

Un pour tous; tous pour un.

Respectez les règles!

 

 

Les commentaires sont fermés.