26/04/2020

La table royale fédérale de Neuchâtel Xamax

Avant que les gens ne racontent n'importe quoi sur la réouverture des restaurants, j'aimerais attirer votre attention sur ce que signifie, pour les restaurants, la distanciation imposée de 2 mètres entre nous quand nous ne portons pas de masque, distance qui nous vaut théoriquement une amende si nous ne respectons pas la règle.

Je n'ai évidemment pas une table de 2 mètres sur 2 mètres à vous proposer par l'image. Quand on vit seul, c'est le type de table beaucoup trop encombrant.

Mais j'ai mon lit nuptial et je peux m'amuser avec lui à défaut de m'amuser avec une partenaire.

Donc, voilà. En théorie, dans 1 mois et demi nous pourrons ouvrir nos restaurants. Pour respecter la consigne fédérale, il nous faudra manger à quatre autour d'une table qui fera au moins 2 mètres sur 2 mètres. Et encore. Avec la distance la plus courte à vol d'oiseau, eh oui il faut parler maintenant en vol d'oiseau, une telle table permettra au maximum une distance de 1,50m. entre les visages. Soit une table royale de la dimension d'un lit nuptial.

Je vous laisse faire le calcul et la grandeur des surfaces nécessaires en partant du principe qu'il faudra aussi avoir une distance de deux mètres entre le dos de chaque chaise des différentes tables.

Mon patron devra exiger une salle de château versaillais à notre Conseil fédéral pour accueillir notre très nombreuse clientèle. Et je ne suis pas Marseillais.

En image et en chanson pour vous conseiller de manger un peu plus méditerranéen mais local avec des produits frais et pas trop sophistiqués.

Le premier qui décrochera le terrain de foot de la Maladière et y installera de belles tables royales avec palmiers, bars à Mojitos, chaises longues et piscines de barbotages pour nos marmots ainsi qu'un DJ invité pour des soirées beautiful people, fera un carton cet été et Xamax touchera de jolies royalties en plus de la location de sa pelouse.

Vive les deux mètres confédéraux! Ce d'autant que la saison ne commencera qu'à fin juin. Un été trop court, un printemps totalement escamoté, même ce projet né d'un cerveau un peu déjanté tombera forcément à l'eau.

Désolé Mesdames et Messieurs les patrons, ce n'était juste qu'un mirage d'artiste au milieu de ce désert de désolation qu'est devenu notre métier.

P.S. Une petite palme d'or fédérale venant de Berne attribuée celui qui aura eu la meilleure idée pour faire survivre la branche de la gastronomie serait bienvenue par les temps qui courent.

 

20200426_0640388.jpg

En Rouge et Noir

Table fédérale par temps de pandémie.

Illustration d'artiste.

 

 

Les commentaires sont fermés.