06/05/2020

Les collabos, les résistants, les neutres

Le Grand Ordre Sanitaire Mondial est en route et il déroule ses panzers dans les villes et les campagnes.

Vaccin obligatoire pour 7 milliards de personnes (Bill Gates), traçage et flicage des gens (réalité ô combien actuelle), passeport sanitaire et application de traçage sur le téléphone rendus obligatoire pour se rendre à l'étranger (en cours mais soi-disant sur la base volontaire des personnes).

Tout ça au nom de la dangerosité représentée par Covid-19.

Hors ce virus, bien que dévastateur, ne rend pas gravement malade l'immense majorité des populations de la Terre. et il tue encore moins les classes d'âge les plus jeunes et les plus robustes.

Devons-nous sacrifier nos libertés au nom d'une prétendue protection globale? Devons-nous, après avoir mis en place des mesures de confinement pour éviter l'asphyxie des hôpitaux, céder de plus en plus aux contrôles abusifs de nos vies privées?

Le Sars-Cov2 ne va pas nous lâcher durant ces prochaines années. Il va encore tuer et décimer, entre autres, les personnes âgées de plus de 80 ans. Mais faut-il introduire des contrôles intrusifs et abusifs des personnes? Pourquoi ne pas faire confiance aux personnes contaminées par le virus pour dire avec quelles personnes elles ont mangé de façon rapprochée, passer du temps dans un bureau, ou simplement dans la famille?

Fliquer et imposer; décider que les patrons de restaurant vont exiger les noms et les numéros de téléphone de leurs clients peut provoquer le malaise d'un sentiment de surveillance total des individus. Les femmes seules ou entre amies, en particulier, pourront avoir la crainte qu'un patron ou qu'un membre du personnel se serve du nom et du numéro de téléphone pour l'importuner après son départ du restaurant... La drague lourde qui peut s'assimiler à du harcèlement en cas de prolongation, c'est bien connu dans les restaurants.

Personnellement, je me sens de plus en plus mal à l'aise par rapport à toutes ces obligations sanitaires et de traçage qu'on veut nous appliquer. Je n'ai pas du tout envie de vivre dans un monde ou le soupçon et l'imposition étatique transforment le résistant en potentiel ennemi dangereux de l'humanité et que le collabo au service de ce gigantesque pouvoir de l'ombre soit lui récompensé pour sa parfaite docilité au système devenu inhumain et robotique...

Quant aux neutres, à celles et ceux qui ne se positionnent ni comme résistants ni comme collabos mais ne réagissent jamais à rien en rasant les murs, il ne vaut pas la peine de les impliquer. Ils traverseront toujours la vie en ne pensant qu'à leur propre intérêt personnel de survie. Bien maigre sur le plan de la collectivité mais très judicieux d'un point de vue personnel pour espérer passer à travers les gouttes de la haine et de la violence qui risquent de grandir au cours de ses prochains mois entre les deux camps.

Les collabos du système mondial contre les résistants à cet Ordre. Les cyniques milliardaires contre les romantiques révolutionnaires. Les dinosaures contre les gorilles.

Tout un programme...

 

Les commentaires sont fermés.