11/05/2020

Faire du Farinet avec de vrais francs Corona

Il semble que Covid-19 risque de nous empoisonner la vie pour un bon bout de temps.

Il réapparaît à Wuhan, en Corée du Sud, au Japon, reprend l'ascendant en Allemagne, reste en progression en Suède, pour ne citer que quelques endroits du monde ou les tentatives de déconfinement ou le maintien plus ou moins réel de la "situation normale" d'avant (Suède) sont réalisées.

Il est très possible que des secteurs comme la culture et le sport soient durablement impactés et que le chômage continue à grimper et à mettre de très nombreuses personnes dans une grande précarité financière.

Tout cela va durer probablement sur des années. Donc l'urgence d'innover et de trouver une nouvelle façon de porter assistance aux personnes les plus défavorisés pour ces prochains mois, voir ces prochaines années.

La culture régionale risque d'être particulièrement impactées et les acteurs artistiques de notre pays roulent très rarement, voir jamais, avec des salaires du niveau des hockeyeurs ou footballeurs professionnels suisses qui semblent par ailleurs très peu enclin à faire un sacrifice sur leurs salaires mirobolants. Quant on connaît ce qu'ils touchent au chômage technique, c'est un peu la honte. Gladiateurs sur le terrain, craintifs et égoïstes dans la vie quotidienne... ça la fiche un peu mal que les gladiateurs des stades qui vivent dans l'aisance grâce à leur public non pas l'esprit de sacrifice dans la vie réelle quand la situation ne leur est plus aussi favorable qu'avant.

Parenthèses fermées, les artistes vivent déjà en temps normal dans des situations de relative précarité. En temps de coronavirus c'est carrément leur survie personnelle en tant qu'artiste qui est menacée. Les artistes professionnels en voie d'extinction sur notre territoire?

Ce serait alors non seulement le désert culturel que l'on vit déjà depuis 2 mois mais aussi la précarité et l'angoisse de finir à la rue pour beaucoup d'acteurs et d'actrices qui touchent des sommes misérables de l'aide fédérale accordée aux acteurs et actrices culturels. Trouver un autre job est toujours possible, du style serveuse au style théâtrale ou cuisiniers doués du sautoir, mais quand on sait que la branche de la restauration se trouve déjà dans d'extrêmes difficultés et que c'est dans ce secteur qu'il y aura le plus de chômeurs et chômeuses au cour de ces prochains mois...

Reste alors l'idée de la Cour des Miracles, d'Esmeralda et de Casimodo, créé une monnaie fédérale qui sort de l'ordinaire, une monnaie solidaire comme Farinet en rêvait pour venir en aide à ce monde d'artistes, acrobates de la rime et de la scène, travailleurs et travailleuses qui ont été employés dans l'économie informelle par des patrons rarement sympa quant au salaire accordé, prostituées de l'Est et du Sud se cachant dans le noir et désormais sans revenu autre que celui éventuel du salaire de la terreur avec cet exercice de la profession dans la clandestinité la plus radicale puisque non seulement au noir mais en plus avec l'interdit de professer depuis Covid-19...

J'ai expliqué dans mon billet précédant, comment nous pourrions pratiquer pour créer cette monnaie tombée du ciel de notre Berne fédérale.

C'est maintenant à vous journalistes, acteurs et actrices politiques, et à vous la Berne fédérale de miser sur cette monnaie innovante et physique qui n'a rien à voir avec la Libra de Facebook par exemple.

Messieurs Alain Berset, Ministre de la Culture, et Guy Parmelin, Ministre de l'Economie, c'est vous que j'interpelle en premier, à vous qu'incombe la responsabilité d'étudier cette possibilité de monnaie corona qui n'a rien d'utopique.

Il y a toujours des façons intelligentes de gérer une crise et surtout de venir en aide aux plus précarisés de notre population afin qu'ils et qu'elles puissent garder un pouvoir d'achat et ne pas devoir toujours se rabaisser à faire la queue dans la rue et attendre des heures pour un panier de nourriture à fr.20.-- octroyé par des donateurs.

Voir donc mon billet précédent sur la monnaie Corona. De Farinet, il nous faut garder la mémoire de son combat jusqu'au niveau de notre monnaie fédérale...http://pachakmac.blog.24heures.ch/archive/2020/05/10/et-s...

 

 

 

Les commentaires sont fermés.