16/05/2020

Ces deux mètres qui vont coûter des milliards au final

Comment tuer une entreprise? Comment plomber l'ambiance au sein d'une entreprise? Comment finir par être considéré comme un employé extra détaché d'Ukraine par son patron?

En instituant la règle des deux mètres de distanciation entre les gens, la Confédération a voulu nous protéger de l'épidémie mieux que la France avec son seul mètre. On a la plus longue...mais pour quoi faire au juste?

Pour faire crever le tiers des entreprises actives dans la restauration? Pour faire plus de misère aux employés qui ne savent pas la part du temps partiel qu'ils devront subir jour après jour avec des départ précipités de certains employés de leur place de travail sans annonce préalable et sans organisation d'un plan de travail établi à l'avance?

Et à la fin, des centaines de milliers de travailleurs et travailleuses mal payé-e-s, floué-e-s, à la merci de la toute-puissance de leur employeur?

C'est quoi ce chômage partiel où le patron peut disposer comme il veut de son personnel en fonction de la clientèle présente ou non dans le bistrot?

C'est quoi cette sauvagerie alors que nous avons subi déjà des pertes de salaire de 20% au minimum durant ces deux derniers mois?

Il faut qu'on nous explique parce que je n'ai rien trouvé quant aux droits et devoirs d'un patron d'exercer un chômage partiel sur ses employés et à quelle condition.

Pour l'industrie, c'est facile. Tu chômes le vendredi, par exemple, et tu as trois jours de congé d'affiler. C'est pas terrible du point de vue du salaire mais au moins tu as une vie privée et familiale.

Pour la restauration, c'est le bordel total. Il n'y a rien d'écrit dans les textes et on ne sait pas ce que le patron peut faire avec nous ou pas.

Alors, s'il vous plaît, les syndicats, UNIA en premier, dites-nous là où on va.

Je ne suis pas un travailleur extra détaché ukrainien!!!

 

Les commentaires sont fermés.