06/06/2020

Le 22 juin, Jann Halexander sort du silence et remonte sur scène

Les artistes ont déserté la scène sur ordre de marche des nations.

Des dizaines de milliers de spectacles annulés à travers le monde entier et des artistes encore plus précarisés d'avant le coronavirus.

Les aides financières ne sont pas toujours au rendez-vous. Rien n'indique qu'elles le seront un jour et de toute façon l'artiste qui se respecte jusqu'au bout ne vit guère au crochet de l'Etat. Il a besoin de toute son espacité de liberté et d'indépendance pour éviter de devoir quoi que ce soit à qui ce soit. L'artiste a pour habitude de donner et de recevoir sans chantage, sans rapport de force ni oppression. C'est sa façon d'être pleinement artiste et libre avec son public. Les artistes institutionnels qui ont trop besoin des subventions étatiques pour survivre ont un devoir de respect de l'autorité et des gens qui paient l'impôt pour cela. C'est un malaise constant. Trop de dépendance tue la liberté d'expression. On connaît ça aussi chez les sportifs qui gagnent des millions à travers leurs sponsors. Colin Kaepernick connaît cela mieux que quiconque lui qui n'a plus retrouvé de club de football américain après avoir été celui qui, le premier, a mis son genou à terre contre Donald Trump et le racisme institutionnel en Amérique. C'était en 2016... Mais un sponsor l'a sauvé de la déchéance et de l'oubli. Nike qui a pris sa défense. Comme quoi un sponsor, s'il sait que son intérêt sera plus grand du côté de la rue et de la révolte que du côté de l'attitude présidentielle, peut parfois être d'un opportunisme en faveur de l'exclu...au risque et péril de chaussures brûlées par des suprématistes blancs.

Revenons à nos pantoufles et nos silences. Jann Halexander va rompre le sien avec son public le 22 juin prochain.

Je fais un copier-collé de ma page Facebook pour vous informer de sa démarche d'artiste.

 
24 min
 
Partagé avec Public
Public
 
 
L artiste est aussi essentiel à nos vies que l amour l est à nos sens. L avoir confiné chez lui et l avoir catégorisé comme catalogué dans une activité non essentiel durant le confinement l a encore davantage marginalisé et réduit à un rôle subalterne alors que pendant ce temps la Bourse, elle, a retrouvé toutes ses couleurs d'avant confinement tandis que des centaines de millions de gens dans le monde ont perdu leur emploi, subissent désormais la précarité voir la pauvreté et sont mis sous pression et contraintes supplémentaires par leur patron pour celles et ceux qui ont un travail. L artiste est plus que jamais essentiel à nos vies dévastées par ce virus qui a transmis la peur, la séparation des gens, et la crainte d d'etre contaminé ou de contaminer notre entourage. Comment s aimer et s oublier dans les bras de celle ou celui qu on aime sans craindre la maladie? Tout simplement en faisant confiance à l amour sans craindre de mourir pour lui.
http://francophonia.canalblog.com/archives/2020/06/03/383...
#vieculturelle La fin du silence : concert symbolique de Jann Halexander le 22/06 à Paris - FRANCOPHONIA
 
 
 
 
 
 
 
 
#vieculturelle La fin du silence : concert symbolique de Jann Halexander le 22/06 à Paris - FRANCOPHONIA
  Tout aura été inédit avec la crise du coronavirus. Il y aura un bilan à faire, long, âpre, dur, violent. Des nations...
 

 

Les commentaires sont fermés.