10/06/2020

Cherche Cupidon au temps de Covid-19

Rupture de regard.

Tu te penches sur mon épaule.

Presque six mois sans tes yeux.

C'est plus qu'une attente de bagnard.

Il faut expliquer les règles sanitaires.

Il faut se conformer aux nouvelles normes.

Il faut faire comme deux étrangers

qui ne se fréquentaient pas,

qui ne s'aimaient pas,

qui ne s'embrassaient pas.

 

Anormalité de la situation.

Cruauté envers notre amour.

Tenir des mois comme cela?

Faire comme si on était des amoureux.

Mais faire comme une fille avec son client.

Faire comme si la passion vivait.

Mais faire comme un rapport à froid.

Faire tout faux pour le coeur.

Mais faire tout comme il faut pour la règle.

Faire tout à l'envers

quand on brûle de le faire à l'endroit.

 

Tu m'as promis

que la prochaine fois

on ferait comme avant.

Tu m'as dit qu'on avait exagéré

à vouloir faire tout comme il faut.

Tu m'as dit que toi et moi

tu n'avais pas vraiment envie

que tout s'arrête à cause du virus

et qu'on pouvait faire comme avant.

 

Valse hésitation d'amour

sur fond de directives sanitaires.

Valse des sentiments en rupture

après six mois d'absence.

Torture mentale.

Cupidon dans ma main.

Touche pas à notre amour,

Covid-19!

 

Vision d'irréel.

 

Cherche Cupidon.

Si tu le trouves dans notre cinéma

entre la marmotte et le ptérodactyle,

entre l'étrange cas

de Mister Hyde et du Docteur Jekyll

alors nous allons oublier Covid-19

et retourner illicitement à nos amours.

 

 

 

20200608_1442455555555555555555.jpg

 

 

20200608_14424555555555555555.jpg

 

 

20200608_14424555555555.jpg

 

 

20200608_14424555555.jpg

 

 

20200608_1442455555.jpg

 

 

20200608_144245555.jpg

 

 

20200608_1442455.jpg

Touche pas à notre amour, Covid-19!

 

 

Les commentaires sont fermés.