01/07/2020

Fâché...avec le masque

Désolé si, dans ce billet, encore une fois je m'exprime sur ce foutu masque.

Je suis un adepte de ce dernier dans des conditions qui font sens, comme l'a d'ailleurs très bien répété Alain Berset, notre Conseiller fédéral. J'y suis par contre totalement opposé dès lors qu'on m'oblige à le porter du moment que je grimpe dans un transport public et que peu de monde occupe des sièges. Je suis adulte. Pas un gosse qui doit se voir imposer une mesure discriminatoire et vraiment pas sympathique.

Pourquoi discriminatoire? Parce que l'Etat n'oblige pas un automobiliste à le porter. Ce qui n'aurait pas de sens. Mais on oblige un usager des transports en commun à le porter même si pratiquement personne n'est monté dans le car, le bus, ou le train. Ce qui n'a pas plus de sens à mes yeux.

Je travaille dans un restaurant. Chaque jour de nouveaux inconnus non masqués pénètrent dans nos locaux par dizaines, voir bien davantage, et y restent statiques durant plus d'une heure. Nous, nous portons le masque au travail malgré la chaleur très importante dans nos cuisines. On apprend par ailleurs que les gens font la fête dans les clubs et bars de nuit sans aucune distance entre eux et sans port de masque. De même à la plage, les amis se regroupent entre eux, ne tiennent aucune distance, s'enlacent même, et ne sont pas plus masqués.

Alors franchement, ma liberté n'est plus respectée par l'Etat dans ses conditions et on me prend pour un enfant qui doit être puni par une amende d'ordre le cas échéant tandis que les vrais gosses irresponsables, eux, s'éclatent en boîte et sur les plages.

Non. Non. Là, Monsieur Berset et Cie vous faites erreur sur les personnes qu'il faudrait poursuivre pour irresponsabilité et transmission du virus. Jusqu'à ce jour et dans les transports régionaux que je fréquente et aux heures où je les fréquente (et non dans les intercity ou les métros bondés) il n'y a eu que très rarement des personnes agglutinées entre elles et les gens respectent fort bien les directives en gardant leurs distances.

Généraliser et nous prendre toutes et tous pour des irresponsables ce n'est pas correct. Si je me prends une amende parce que je ne porte pas de masque alors que mon wagon ou le car postal est quasi désert, je vous enverrai mon amende d'ordre directement au palais fédéral, cher Monsieur Berset, avec un selfie de ma personne et l'intérieur du véhicule en arrière plan. Je ne suis pas une vache à lait plus qu'une autre ni un chien de cirque à qui on fait porter une muselière obligatoire de façon absurde.

Demandez à tout le monde de porter le masque dans tous les lieux publics même si personne ne s'y trouve pendant que vous y êtes. Comme ça, nous serons tous et toutes considérés sur le même pied d'égalité. Mais ça, vous n'osez pas de peur que les jeunes créent des émeutes pour atteinte à leurs droits fondamentaux de faire la fête sans contrainte...

 

Les commentaires sont fermés.