04/07/2020

Redevenir des semi cons...finés ou porter le masque

Alain Berset s'en rend compte. L'alarme est très sérieuse. Trois jour déjà et une moyenne de plus de 140 cas de contamination détectés par jour.

Nous revivons peu ou proue la semaine précédent ce qui allait devenir le semi-confinement de la mi-mars. Avec plus de connaissances sur le virus, avec plus de préparation et de précautions...mais cette fois avec des masques en stock pour un certain temps.

Donc l'effet du masque pourrait être décisif pour faire diminuer de nouveau le nombre de cas et réduire la nuisance du virus à sa portion congrue.

L'imposer dans les transports publics ne fait sens que si tous les endroits où une foule s'agglutine sont eux aussi soumis à une obligation de port du masque. On ne peut pas s'amuser impunément au bord d'un lac ou dans une discothèque sans garder ses distances ou porter le masque. La distance n'étant quasi plus jamais respectée ou presque, chez les jeunes en particulier, il est vraiment temps de s'accorder sur le fait que le masque devient le dernier élément et la dernière action possible avant de devoir prendre une décision lourde de conséquence: le semi-confinement pour tous et toutes. Gravissime dans ses effets psychologiques, sanitaires, et économiques, il faut tenter le recours au masque pour ne pas tenter le diable Covid-19 de nous obliger à un second retour à une catastrophe sociale et économique.

Monseignor Berset, il est vraiment l'or d'avoir recours à la règle d'or (Louis de Funès dans La Folie des Grandeurs trumpiennes) : est sage le responsable en chef qui impose une mesure désagréable mais adéquate et juste pour le bien commun général (Monsieur Berset, sans doute, joue ce rôle de sage de la pandémie); est fou le responsable en chef qui feint l'utilité du masque depuis sa tour d'ivoire, excite ses fans de la jouer viril et de faire n'importe quoi tout en laissant le feu s'attaquer à tout un pays en tuant des centaines de milliers de personnes (Trump, Borsalino, etc. etc.).

L'or helvète c'est sa matière grise...qui travaille jour et nuit à une prise de conscience et de responsabilité collective.

https://www.lematin.ch/monde/berset-s-explique-port-masqu...

Les commentaires sont fermés.