14/07/2020

Il n'a pas de saison et il fauche grave l'Humanité

SRAS COV-2 pourrait s'avérer bien plus dangereux et mortel que tous les virus connus jusqu'ici.

Pourrait-il être aussi le virus responsable du déclin accéléré de notre Civilisation? Pourrait-il même condamner l'Humanité à cause du chaos qu'il crée, les famines qu'il va provoquer, la misère mondiale, et les risques de guerre mondiale d'extermination entre les peuples?

Si la planète entière ne part pas en guerre main dans la main face à son agression massive, nous risquons bel et bien de disparaître plus rapidement en tant qu'espèce.

Des nouvelles très inquiétantes nous parviennent dont celle, la plus alarmante, que l'immunité collective ne pourrait jamais être atteinte car le virus semble pouvoir attaquer à nouveau des personnes quelques mois plus tard après une première exposition à la maladie. Si cela est vrai alors même un vaccin pourrait s'avérer inefficace contre ce virus.

Pour le moment, l'Asie et l'Europe semblent les Continents qui ont su le mieux faire face à la Covid-19 tandis que les deux Amériques s'enfoncent dramatiquement.

Ce qui tient malheureusement du scénario du pire ne semble plus du tout exclu. Ce coronavirus est tenace et semble-t-il indestructible pour nous autres les êtres humains. On imaginait qu'il faiblirait durant l'été alors qu'il attaque plus que jamais des pays comme les Etats-Unis qui n'ont pas su protéger les populations à cause, principalement, de la folie de leur Président et d'une population biberonnée à l'ultralibéralisme et du chacun pour soi.

Que se passera-t-il l'automne et l'hiver prochain si nous n'avons toujours pas de médicament efficace contre lui? Et que deviendront nos économies, nos places de travail, notre confiance en l'avenir?

Pour le moment, en Suisse, nous vivons un été de grâce comme peu de pays dans le monde peuvent le vivre. Après avoir lutté avec conscience et solidarité contre le virus nous avons retrouvé notre liberté de circuler, de travailler, de nous amuser. Les gestes barrière continuent d'être pratiqués par l'immense majorité de la population (les footballeurs ne montrent hélas pas assez le bon exemple. Partager le même vestiaire et le même terrain de foot ne dit pas encore qu'il faut se sauter dans les bras quand un but est marqué ni qu'il est autorisé de s'éclater en discothèque et autres boîtes de nuit après la victoire).

Notre bouclier est très fragile et il risque grandement d'être méchamment fissuré par les brassages de population dus aux vacances. Le retour de celles-ci risquent de nous amener de nouvelles complications et des risques de reconfinement partiel voir total pour notre pays.

Il faut bien que nous puissions nous amuser et nous détendre sinon la vie est morne plaine. Mais s'amuser n'implique pas que nous demandions et voulions n'importe quoi en exposant les autres personnes et nous-mêmes au virus.

Rester conscient de sa responsabilité individuelle semble notre meilleure arme pour lutter contre ce terrible virus.

Et une recommandation que personne ne fera au niveau officiel. S'il vous plaît, Messieurs les amateurs de salons érotiques, une prostituée est une femme respectable et qui se respecte. Elle n'est pas l'objet de convoitise qui vous permet de tout lui demander et de mettre sa santé en danger. Elle est déjà bien plus exposée que n'importe qui au risque de contamination de part la nature de son métier. Alors ne lui demander pas des choses qu'elle ne peut pas accepter par ces temps de coronavirus. Elle a aussi sa vie privée, sa famille, son amoureux peut-être, et elle doit préserver sa santé pour elle et ceux qu'elle aime comme n'importe quelle autre femme responsable et consciente de protéger sa santé et celles des siens. Merci d'accepter les contraintes et les limites de ces dames et de respecter la vie privée et professionnelle de vos filles de joie préférées.

 

Les commentaires sont fermés.