02/08/2020

T'as vu passé le 1er raoût?

Bizarrement, ce 1er août 2020 pas comme les autres a été occulté par pas mal de gens.

Autour de moi, comme d'ailleurs pour moi par exemple, personne n'a vu venir le 1er août cette année. En l'an 2020, on l'a même carrément zappé dans nos esprits de travailleurs au turbin. Et dans notre cuisine, on a passé commande comme si de rien n'était à nos fournisseurs.

Samedi, les légumes et salades n'étaient pas arrivés. J'ai râlé contre le maraîcher mais le maraîcher avait mis en congé son personnel. Normal, c'était le 1er août.

Au contraire de notre patron qui, non content d'avoir fait sauter nos vacances annuelles de juillet repoussées aux Calendes grecques ou romaines, n'a pas même réussi à fermer ne serait-ce que le 1er août pour son trop gentil personnel. Chômage partiel, oui assurément, vous en ferez votre quart d'heure de ricard par ci, votre demi-heure de suze citronnelle par là. Mais manquer un seul jour de C.A., non, pimprenelle n'y songez pas un seul instant mes braves employés (masculin parce qu'il n'y a pas de filles assez bêtes chez nous et ça se comprend. L'esprit de sacrifice et de dévouement à son patron à ses limites parmi la gente féminine). Même si le chômage technique permet ce miracle des heures payées par l'Etat grâce à un tour de passe-passe comptable d'avoir légitimement le droit de fermer son établissement pour jours fériés ou hebdomadaire, dans notre restaurant, mes chers employés, vous travaillerez seul tout l'été dans la cuisine avec des congés de m... par dessus le marché qui déborde de partout. La menace du péril coronavirus, qu'il nous a promis, en mettant en avant le risque d'un retour à la fermeture imposée que court notre (son) entreprise en cas d'infection. Donc pas question de soulager des grandes chaleurs et pas question que nous, son personnel, nous nous amusions ne serait-ce que le temps du premier 1er raoût covidien. Trop risqué pour son entreprise. Le corona rôde partout et nous prendra si par malheur nous nous amuserions un peu en Suisse ou à l'étranger. Et qui dit Covid dit quarantaine. Et qui dit quarantaine dit pas de salaire. Et qui dit pas de salaire dit pas d'employés au travail. Non mais. T'imagines un peu!

Mais, par contre, il vous épargnera assurément si vous cuisinez chaque jour ou préparer la pizza pour 100 à 250 couverts à des touristes, des locaux, des gens qui viennent de partout et rentrent dans notre charmant restaurant climatisé borgne de terrasse... Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois et au royaumes des cuisiniers, les profiteurs du covid sont légions.

Alors si t'as vu passé le 1er raoût et son cortège de vacanciers, faits-moi un signe du majeur. J'irai me faire cuire un oeuf directement sur le métal brûlant de mon piano à musique. Histoire de rire chinois (rire jaune) un peu derrière ma visière de bûcheron ou de soudeur.

Bonne suite et fin de vacances à toutes mes lectrices et lecteurs. Le bagne n'est pas toujours celui qu'on croit. Et la restauration, ça fait parfois penser à la croix et la bannière d'une procession de mafieux, la tête basse et pieuse, en fil indienne derrière la sainte vierge église cachant ses abus de pouvoir aux yeux d'une population qui souffre volontairement de l'omerta villageoise.