06/09/2020

2020, l'année de toutes les mascarades, finira en apothéose

Si une année du XXIème restera à jamais dans l'Histoire, 2020 tiendra une bonne place.

C'est, bien sûr, la première année d'existence de la peste du siècle, la Covid-19. Une peste qui a tout bouleversé dans nos rapports aux autres, de nos échanges, de notre façon de vivre et de voyager près ou loin de chez nous. Nous sommes devenus tous et toutes des dangers potentiels pour la vie de nos proches et de nos voisins. La méfiance s'est installée, les fêtes et spectacles à grands formats ont été interdits. La culture du complot est devenu le propre d'une civilisation occidentale déboussolée et perdue. La démocratie est en pleine déconfiture de part la faute de la corruption des élites, de leur égoïsme, de leur acceptation trop facile à l'idéologie du néolibéralisme qui a fichu par terre la sociale-démocratie.

Et pour ne rien manquer à la mascarade actuelle, les esprits contaminés par la désinformation venant de toutes directions sont conviés, en novembre, à assister au spectacle le plus grand guignolesque de l'Histoire de l'Amérique.

Tout cela s'achèvera par un co-vide historique de la Présidence américaine avec prise de pouvoir forcé par l'homme qui voit des hommes en noir, des anarchistes tapis dans l'ombre, dirigés l'esprit de Joe Biden pour semer la destruction de l'Amérique. Salut à toi Ô César Donald Trump, je te propose un nouveau titre de Game of Throne pour le chapitre présidentiel du 3 novembre:

"Le Viol du Trône et la Gorgone QAnon"

"Donald Trump ou le carnage de la bonne foi" titrait le quotidien Le Temps dans son éditorial de hier.

L'année finira en apothéose. Celle de la déification par un peuple perdu d'un des plus grands menteurs et psychopathes de l'Histoire de l'Amérique. S'il meurt sur le trône grâce à une démocratie qui aura su sauver sa peau, il deviendra "l'Empereur assassiné", la légende populaire d'une partie de l'Amérique. S'il se maintient sur le trône il coulera définitivement la démocratie moderne et instaurera un règne très incertain de néo-empereurs en Occident avec moult saccages et agitations, de meurtres et de compromission, d'intrigues et d'attentats perpétrés par des mouvances anarchistes violentes et d'autres perpétrés par des néo-fascistes en représailles. Les artistes anarchistes "fleur bleue" tel Banksy et beaucoup d'autres seront détrônés par des anarchistes idéologues au caractère violent et sans scrupule.

Il n'y aura plus d'Amérique. Et Donald Trump aura été, par sa propre folie, le maître d'oeuvre de son carnage et dépeçage.

2020, l'année de la chute de la démocratie moderne ou l'année du sursaut citoyen pour sauver une planète et une Humanité qui partent en couilles?

A vous, chères lectrices et lecteurs, de soutenir et sélectionner les personnes les plus aptes à faire le boulot de David contre la gorgone QAnon et son Président préféré Donald Trump... Je doute, hélas, que le média dans lequel j'expose ma liberté d'expression, soit le plus intéressé à soutenir et à mettre en évidence les ennemis de QAnon...

C'est pas par manque d'objectivité de constater que certains admirateurs du mouvement ont pignon dans la presse locale helvétique romande et sans doute suisse alémanique...

 

 

Les commentaires sont fermés.