11/09/2020

A l'Île Meurice, Jeanne aux balcons

Du Musée d'Orsay au Quai d'Orsay...ou presque. De l'Hôtel Meurice il y avait déjà toute la poésie pour créer cette audace littéraire et photographique... Pas de charia française, s'il vous plaît, et encore moins de charia parisienne. Merci. Lire la page Wikipédia consacrée à l'Hôtel Meurice. Voici le texte complet écrit dans les draperie du plafond de la salle à manger du Meurice

 

Silence traversé
Au-delà
Quelques reflets égarés
Il y a quelqu’un derrière l’horizon
Mais il se fait tard allons souper
Sous la spirale étroite des murmures
Que domine un petit fortin
Ceci et cela
Le 3ème acte est le plus court

 

En voici la nouvelle version créée après le scandale du Musée d'Orsay.

 

Licence traversée

Au-delà

Quelques luxures égarées

Il y a une femme derrière les balcons

Mais il se fait tard allons dîner

Sous la fente étroite des murmures

Que domine ce mignon fortin

Ceci et cela d'Orient

Le 3ème acte sera lui le plus voluptueux

 

pour aller plus loin dans vos recherches sur le sujet:

https://www.lematin.ch/story/on-lui-refuse-lacces-au-muse...

 

 

 

 

20200911_0738477.jpg

A l' Île Meurice, Jeanne aux balcons

(notez, à gauche sur le canapé, la tête de style ernien qui surgit des eaux avec une chevelure à la colombe ernienne. Et plein centre, une autre tête surgissant des flots...sur laquelle deux créatures étranges font l'amour en levrette. Surréalisme postmoderne)

Les commentaires sont fermés.