24/09/2020

Le pied par terre

Le pied par terre,

je tremble,

tremblement de terre.

Le pied en l'air,

je tremble,

tendrement d'univers.

 

J'étais enfant

et je jouais avec mon pied.

J'étais adolescent

et je prenais mon pied.

Je suis parent

et je regarde mon pied.

Je suis grand-parent

et je donne un grand coup de pied.

Gentil ou méchant?

Croyant ou mécréant?

Ange ou démon?

Artiste ou épave?

20200924_104620.jpg

En-haut: "Epave" Hans Erni, médaille inédite, Huguenin le Locle,

bronze-laiton, fleur de coin, création: années 60 (très probable).

En-bas: affiche de l'expo "A quoi jouent les enfants du monde",Hans Erni,

Musée d'Ethnographie, Neuchâtel, 1959.

 

 

Je vivais tout seul
J'avais tout mon temps
L'été, je m'en allais à l'océan
Pour quand je serai vieux
Mourir décemment
L'hiver, je travaillais pour de l'argent
Les yeux fermés, paradis vivant
Je rêvais en l'air
Le matin dans tous les journaux
Au ciseau, je changeais les nouvelles*
Et c'était beau
Mais aujourd'hui
Le pied par terre
Je vois tout autrement
Je parle et je me perds
Ici c'est beaucoup trop grand
Je ne pourrais jamais
Revenir en arrière
Je voudrais me cacher
Je ne suis pas bien méchant
Le pied par terre
Je vois tout autrement
Je parle et je me perds
Ici c'est beaucoup trop grand
Je ne pourrais jamais
Revenir en arrière
Je voudrais me cacher
Je ne suis pas encore méchant
J'étais bien parti
J'avais pas d'amis
Pourtant, les gens de partout m'aimaient bien
Je criais souvent
Sans savoir vraiment
Enfin, tout ça n'était pas important
J'ai recherché, le chemin d'en haut
Il n'existait pas
Les journaux annonçaient la guerre
J'aurais voulu pleurer
Mais en bas on ne peut pas
Et aujourd'hui
Le pied par terre
Je vois tout autrement
Je ne peux plus me taire
Et si mon coeur est grand
Je ne veux pas mourir, même décemment
A force de souffrir
Je suis devenu méchant
Le pied par terre
Je vois tout autrement
Je ne peux plus me taire
Et si mon coeur est grand
Je ne veux pas mourir, même décemment
A force de souffrir
Je suis devenu méchant**
 
*Je l'ai vraiment fait pour "Le Nouveau Quotidien" sans connaître cette chanson.
**Je le suis devenu qu'avec les méchants et les puissants.
 
 

Les commentaires sont fermés.