27/10/2020

Le Prophète n'était qu'un homme parmi d'autres hommes

Quelle Histoire monstrueuse nous vivons en ce moment.

Un homme décapité parce qu'il présente à ses élèves des caricatures du Prophète nu à titre d'information sur les valeurs de la laïcité. D'autres professeurs menacés de décapitation par des musulmans extrémistes. Un Président français qui s'alarme de la situation et dit haut et fort que l'extrémisme ne gagnera pas. Le même président caricaturé en porc et affiché sur des plate-formes piratées par des sites électroniques islamistes.

La haine anti-française monte dans le monde musulman. Tout cela juste parce que la France défend sa laïcité et sa culture. Certains musulmans se croient permis de décapiter des gens au nom d'un gourou qui a créé une secte religieuse qui s'est transformée en religion mondiale au fil du temps. Défendre un homme de Dieu en décapitant d'autres hommes n'est pas défendre un prophète et sa croyance. C'est défendre le Mal et le fascisme, la pureté et la supériorité d'une race ou d'une ethnie ou d'une religion sur tous les autres citoyens et citoyennes du monde.

Macron caricaturé en porc, personne parmi les Français ne prétendrait que cela mérite une décapitation de son auteur. Au plus, la personne serait ignorée d'une partie du public pour offense à magistrat et goût grotesque et douteux de la caricature.

Macron est un homme comme le Prophète de l'islam était un homme. Au point de vue de la laïcité, les deux hommes sont égaux devant la loi et devant leur représentation par l'art. On peut détester la façon de faire de l'humour de Charlie Hebdo. Mais on n'a pas le droit de haïr des femmes et des hommes pour leur liberté d'expression. Les musulmans qui ont choisi la France, et plus largement l'Europe, pour y vivre, se doivent de respecter nos valeurs occidentales comme nous nous sommes dans l'obligation de respecter les règles d'un état musulman lorsque nous visitons le pays même si celles-ci nous paraissent obsolètes et d'un autre temps. En voulant détruite la laïcité et les valeurs françaises, les musulmans extrémistes font non seulement preuve d'impérialisme mais aussi de fascisme et de terreur en suggérant que leurs valeurs musulmanes sont supérieures aux valeurs françaises nées de la révolution des Lumières. Il est donc normal que le Président français défende avec la plus grande des fermetés les principes et les valeurs de tout un peuple de souche qui s'est battu contre l'absolutisme, le droit divin, la religion dominante, et les rois proclamés sur le trône. Le contraire serait une démission totale face à un envahisseur, un ennemi de la République, qui veut démontrer sa toute-puissance et imposer ses lois, ses moeurs, sa sauvagerie humaine à toutes les Françaises et tous les Français.

Mieux vaut vivre kouffar et gentilhomme que vivre croyant et assassin. Mieux vaut vivre kouffar et femme libre que vivre soumise à une croyance qui assimile le droit des femmes à la servitude masculine.

Un islam qui se refuse d'évoluer est un islam qui est déjà à l'agonie et condamné à disparaître au fil de ses horreurs et des drames qu'il provoque plutôt que sauver sa vie en développant paix, harmonie, et sagesse sur Terre. Aucun fascisme, aucun impérialisme n'ont survécu au fil du temps. La liberté l'a toujours finalement emporté. Et la France, malgré toutes ses errances et ses dérives, est une terre de liberté. Amis et amies musulmans, frères et soeurs musulmanes, je vous le dis en vérité. Détournez-vous des assassins et des idolâtres du Prophète. Manquer d'humour à la Charlie Hebdo n'est certainement pas un crime ou une faute de goût mais décapiter un homme au nom de l'islam est assurément un crime puni par la loi des femmes et des hommes libres et par Allah aussi pour celles et ceux qui se revendiquent authentiques croyants et croyantes de l'islam.

 

Les commentaires sont fermés.