29/01/2021

Israël ne s'en sort toujours pas mieux...

Confinement strict, aéroports fermés, vaccination massive (25% des gens ont déjà été vaccinés) et pourtant plus de 7.700 contaminations en 24 heures, aux dernières nouvelles, pour une population correspondante à celle de la Suisse.

Il faut une sacrée dose d'optimisme pour croire que le vaccin nous sauvera de cette pandémie. Israël a eu toutes les priorités de la part des pharmas grassement payées en échange. Mais Israël ce n'est qu'à peine plus de 8 millions d'habitants, soit 1 millième de la population mondiale...

Nous ne pouvons tout simplement pas compter seulement sur les campagnes de vaccination d'autant que le virus mute rapidement et qu'il devient de plus en plus contagieux voir dangereux.

Pourquoi faisons-nous du vaccin la panacée à la lutte contre la pandémie? Le monde entier ne parle plus que de ça et des marques des différentes entreprises...qui n'arrivent pas à suivre dans la production des produits vaccinaux.

Le Matin nous a informé il y a 3 jours que  l’Institut de recherche en biomédecine (IRB) de Bellinzone (TI) avait, dans sa phase préclinique, trouvé en quelque sorte le chemin à suivre pour terrasser le virus et nous protéger contre lui.

Certes, il faudra sans doute quelques semaines ou quelques mois encore avant le développement, qui se base sur un traitement par l'immunothérapie et les anticorps, d'un produit qui pourra être distribué grand public une fois les autorisations délivrées.

Ce qui m'étonne c'est qu'à ce jour seul Le Matin nous en parle. Comme si PfizerBiontech, Moderna, Astra-Zenica, et tous les autres candidats vaccins écrasaient de tout leur poids les petites firmes à la pointe d'un traitement qui non seulement pourrait nous aider à lutter efficacement contre le coronavirus mais aussi permettrait de l'éradiquer rapidement en l'empêchant de se reproduire et de muter...où quand la logique politique et médiatique a décidé de mettre tout le focus sur les grands laboratoires pharmaceutiques et le vaccin en dédaignant de nous parler des autres thérapies possibles qui pourraient s'avérer plus efficaces et beaucoup moins intrusives que la vaccination pour toutes et tous et cela de gré ou de force...

Israël, à ce jour, ne s'en sort pas mieux. C'est déjà très inquiétant. Et cela doit nous questionner sérieusement sur notre stratégie axée exclusivement sur le vaccin à n'importe quel prix...

Même la Suisse ne met pas en avant l'IRB ( l’Institut de recherche en biomédecine (IRB) de Bellinzone (TI)) que personne ne connaît dans le public. Faites un sondage, vous verrez. Personne ou presque ne vous donnera la bonne réponse.

Monsieur Berset, pourriez-vous nous toucher un mot sur les recherches prometteuses de cet institut. Il semble que nous puissions avoir assez rapidement la réponse à toutes nos angoisses grâce à un produit qui sera probablement plus efficace que la vaccination. C'est dommage de n'attendre que de l'extérieur une solution très partielle alors que nous avons peut-être sous la main des chercheurs et chercheuses qui sont en train de réussir quelque chose d'assez fantastique en trouvant le remède adéquat qui éradiquera ce virus honni.

 

Les commentaires sont fermés.