10/02/2021

Les fans de cryptomonnaies sont soit des escrocs soit des imbéciles

C'est pas beau ça? En 2020, la Corée du Nord s'est emparée de 300 millions de dollars de cryptomonnaie. Le casse de l'année le moins médiatisé et pourtant le plus impressionnant.

Il suffit de s'imaginer le casse d'un fourgon blindé contenant 300 millions de dollars pour se rendre compte de l'importance du vol qui, bien entendu, fait du voleur un Arsène Lupin qui n'a pas (encore) commis un bain de sang ni de dégâts matériels. Mais comme il s'agit de la Corée du Nord et que ce fric est pompé pour construire son arsenal nucléaire, l'Arsène Lupin romantique devient du coup nettement moins fréquentable.

Et dire que l'on veut nous imposer l'identité électronique, la monnaie électronique, et que certains voudraient que la monnaie physique disparaisse de même que le passeport en papier. Non mais. Dans ce monde de l'électronique, nous avons soit à faire à des escrocs qui savent utiliser leur science en informatique pour duper les gens et imposer un système de contrôle qui leur appartient à eux seul soit à des imbéciles heureux se donnant corps et âmes et se rendant prisonniers de ces escrocs prêts à nous faire la peau.

Pour moi, c'est un niet catégorique et définitif. Pas de cryptomonnaie, pas de passeport électronique, pas de toutes ces obligations, ces contraintes, et autres façons de nous voler notre argent au profit de ces petits génies du mal qui oeuvrent sur le Web pour nous détrousser, nous jeter irrémédiablement dans une prison virtuelle en plus de nous voler notre gagne-pain difficilement acquis au profit de patrons nous tenant dépendants et captifs de leurs entreprises qui leur appartiennent mais dont ils ne partagent que trop rarement les bénéfices avec leurs employé-e-s.

Le monde est déjà suffisamment rempli de profiteurs et de profiteuses de tous poils s'en en rajouter de couches supplémentaires.

La monnaie virtuel c'est du papier chiotte comme l'or papier. Elle abuse et spécule alors qu'en réalité elle n'existe que virtuellement et qu'en plus elle s'offre à des voleurs bien mieux protégés par la loi que les voleurs traditionnels identifiables et passibles de condamnation en justice. Un peu comme des voleurs sentimentaux qui se masquent à travers l'image d'une jolie fille en faisant miroiter le grand amour alors que l'existence physique de la personne est un fantôme qui jamais ne deviendra concrètement la petite amie du dindon de la farce.

En aucun cas, je me laisserai convaincre par ces gens. Pas de passeport qui passe obligatoirement par des moyens électroniques ni de cryptomonnaies. C'est ma ligne personnelle. Et je la tiens.

Il est étrange que ceux qui tiennent les rennes des Etats démocratiques soient les mêmes qui projettent la fin de la monnaie physique au profit des monnaies virtuelles et les mêmes qui veulent nous imposer un passeport électronique obligatoire.

Un vaccin annuel pour faire de nous de bons toutous qui observent les consignes sanitaires dictatoriales, un passeport pour faire de nous des prisonniers de la Toile, une monnaie virtuelle officielle pour nous contrôler totalement sur nos revenus et nos dépenses tandis que les paradis artificiels, mais eux bien réels, seront réservés sur les îles paradisiaques par nos gardiens consommateurs de grand luxe et de jolies femmes réservées et triées sur le volet...

Non merci. Je n'ai définitivement pas confiance en ces gens qui veulent soit-disant notre bien et celui des populations alors qu'ils nous imposent un monde carcéral, celui de Big Brother.