12/02/2021

Grand doute sur l'efficacité des vaccins

Israël ne parvient toujours pas à endiguer la progression de l'épidémie malgré des conditions strictes de lutte contre le virus et un degré de vaccination qui concerne bientôt 50% de la population.

Chez nous, les maisons pour personnes âgées restent confinées à des conditions scandaleuses pour les pensionnaires qui ont pourtant été vaccinés. Tout le monde a peur que les vaccinés ne soit pas si bien protégés que ça ou qu'ils puissent transmettre la maladie à leurs proches et au personnel en cas d'infection "douce" qu'on ne remarquerait même pas à cause de la vaccination...

C'est quoi ces vaccins qui provoquent davantage de peur et de panique que de résultats encourageants? Pourquoi cette insistance pour faire vacciner tout le monde alors même que les premiers résultats, peu probants, devraient nous freiner dans notre fièvre à vouloir, à n'importe quel prix, que la population se vaccine au lieu d'attendre sur des résultats un peu plus acceptable du côté de pays comme Israël ou la Grande-Bretagne, voir les Etats-Unis, qui ont déjà beaucoup vacciné mais qui ne parviennent toujours pas à empêcher la progression du virus?

En Israël, malgré les mesures draconiennes qui ont été prises ces dernières semaines et la campagne de vaccination massive qui les ont accompagnées, le taux d'infection au virus est le même qu'au 1er janvier 2021.

Cela devrait faire beaucoup réfléchir nos autorités sur la façon de lutter efficacement contre ce virus diabolique. Par ailleurs, on attend toujours que les médias nous parlent de la recherche prometteuse du côté de Bellinzone pour un traitement efficace contre le virus qui permettrait par ailleurs son éradication si le succès est au rendez-vous.

C'est tellement bizarre qu'on ne parle que de vaccin et plus du tout de la lutte contre le virus par un traitement médical permettant également de lutter efficacement contre la propagation des coronavirus types covid-19 et ses variants.

Pourrait-on savoir pourquoi ce silence médiatique alors même qu'il y a une dizaine de jours Le Matin nous informait que du côté du Tessin on était en passe de trouver enfin une issue scientifique et médicale à  l'impasse actuelle qui nous plonge peu à peu dans la dépression et les risques de plus en plus certains d'autres maladies qui provoqueront des dégâts gravissimes dans nos populations jeunes et moins jeunes?

Une partie de la restauration appelle à la désobéissance civile. La situation devient gravissime pour la paix sociale. Pourquoi alors tout miser sur la vaccination qui, pour le moment, ne tient pas du tout ses promesses et ne pas se concentrer sur nos propres recherches helvétiques qui semblent ouvrir une autre piste plus prometteuse quant à notre victoire sur ce satané coronavirus?

Berne pourrait-elle nous en toucher un mot mercredi prochain, lors de sa conférence de presse, afin que l'on comprenne ce qui se joue du côté de la recherche révolutionnaire dans l'institut de Bellinzone mentionné dans Le Matin?

La population a besoin d'espoir et d'une sortie du tunnel. Alors s'il vous plaît, cher Conseil fédéral, nous avons aussi besoin d'infos sur d'autres pistes que ces vaccins qui ont envahi l'espace public et pompent les finances publiques à coup de dizaines de milliards de francs à travers le monde entier.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.