14/07/2021

Shoah, la comparaison qui fait vomir, mais...

Arthur a raison d'être ulcéré et dégoûté.

Nous n'en sommes pas encore à persécuter, pourchasser, et exterminer les anti-vax comme les nazis et les dénonciateurs-trices l'ont fait du temps de la Seconde Guerre mondiale.

Mais... Oui, il y a un vrai "mais".

Comment peut-on interdire à des gens en bonne santé de garder leur travail, de voyager, de monter dans un train, d'aller au cinéma, de prendre un bus, de participer à un concert, d'aller manger ou boire un verre dans un restaurant, s'amuser dans un bar de nuit, et peut-être bientôt d'aller se baigner sur une plage, entrer dans un hôtel (ce qui revient à condamner un voyageur à dormir dans la rue), et même faire ses courses au super-marché ou à l'épicerie et la boulangerie du coin?

On appelle cela comment, Monsieur le Président Macron? De l'apartheid. Parce que même si la couleur de peau n'est pas un critère d'exclusion ici, rappelons que le Noir était exclu des transports publics en Afrique du Sud (et encore on lui réservait tout de même des voitures pour sa "race") au nom de "sa sauvagerie, de son infériorité, de sa saleté, de son manque d'hygiène, et des risques de contaminations et de maladies qu'il était sensé faire courir" aux Blancs immaculés et bien sous tous rapports.

Pour moi, même si comparer les personnes non-vaccinées aux Juifs de l'époque nazie est une aberration totale, il y a un très sérieux problème de stigmatisation et d'exclusion sociale scandaleuses. Si Monsieur Macron ne veut pas le voir et avec lui quantité de personnes vaccinées, au nom de quelle philosophie sanitaire "aryenne" peut-on exclure des gens bien-portants de toutes sortes d'activités de première importance et protégées par la Constitution et nos lois démocratiques?

Réfléchissez un peu, vous les personnes qui êtes en accord avec les décisions incroyables du Président Macron. Vous êtes effectivement en train de dériver du côté d'une pensée fasciste qui pourrait conduire à une séparation définitive entre les personnes vaccinées qui ont le droit de vivre et les autres, qui refusent le vaccin, condamnées à subir les décisions discriminatoires gigantesques prises par des gouvernements axant leurs politiques sanitaires sur la "pureté" vaccinale et le contrôle absolu des citoyens et citoyennes.

https://www.lematin.ch/story/arthur-et-les-complotistes-v...