27/07/2021

La Ruée vers Moderna et Pfizer

Je cherche mon or et j'ai découvert un filon.

La pépite Moderna ou Pfizer qui me protège et gardera ma santé intacte de toute atteinte grave par la covid ainsi que celle de mes proches et des gens que je croise dans la rue...

En France, les vaccinodromes font actuellement carton plein grâce aux menaces macroniennes et aux interdits en tous genres qui limiteront désormais les libertés de ces enragé-e-s de non-vacciné-e-s atteint-e-s de démence. Bientôt, on les transférera dans des camps de rééducation pour soigner leur sénilité et leur débilité et on tentera de les convertir à la bonne parole macronienne. On dira qu'il sont dangereux pour la survie de la société et qu'ils transmettent sciemment un virus mortel. On dira qu'ils sont de grands psychopathes, des criminels sans empathie, des salauds intégraux, de la vermine, des gens impurs, des empoisonneurs, qu'il faudrait éliminer de la planète Terre parce qu'ils ont refusé de prendre leur dose de blondeur modernienne ou pfizerienne.

On n'est pas chez les nazis. Pas encore mais sait-on jamais. Hitler n'a pas trouvé la solution finale au début de sa carrière de politicien...à moins que je ne sois pas capable de lire l'histoire de sa biographie. Il fut même peintre, peintre raté, certes.

On est rentré dans le monde de l'hygiénisme absolu tout en étant dans celui où ce qui arrange la société de consommation continue de tuer massivement et de provoquer des cancers, des insuffisances respiratoires graves. Je parle ici des particules fines et autres joyeusetés polluantes. Mais notre ennemi commun à toutes et à tous que sont, in fine, les bagnoles, les avions, les super paquebots de croisières, les tankers géants qui naviguent en haute mer, sont et restent nos amis quotidien. Comme on ne peut pas s'en passer et qu'ils nous permettent de circuler et de prendre du plaisir, on les accepte et on les choie même si demain c'est une catastrophe planétaire et gigantesque qui nous guette par leur faute et la nôtre plus directement (déjà aujourd'hui, un petit aperçu de ce qui nous attend toutes et tous comme catastrophes climatiques). Tous ces objets du désir tuent, de surcroît, dans des accidents de la route, du ciel, de la mer, du rail. C'est la fatalité qu'on dit. Il faut bien ramener tout cela à la fatalité sinon on ne bouge plus de chez soi.

Pour l'être humain, pourtant, pas de fatalité admise. Tu te vaccines et tu la boucles. T'es pas ma bagnole privée, t'es pas mon prochain avion à prendre. T'es juste un gros con, un être humain qui ne veut pas respecter les consignes d'Etat et qui m'emmerde sérieusement. Je dirais même que tu me tapes grave sur les nerfs. Donc, s'il faut, on t'enfermera à domicile ou en maison d'accueil, on te séparera des tiens et de la société, on tentera une ultime fois de te "déradicaliser" de cette pensée terroriste et égoïste que tu as développé, ce complotisme malsain qui perturbe ton cerveau mal orienté, et sinon on ne te permettra plus jamais de nous refiler le virus bien que de toute façon le vaccin est sensé nous protéger, nous les vacciné-e-s de la raison pure, de ton sale virus que tu tiens à nous refiler par ta stupidité maladive à ne pas faire une confiance aveugle et absolue, acquise de droit divin par les gourous de Big Pharma et aux politiciens qui, désormais, votent des lois d'urgence, des articles d'exception permettant le bannissement et l'interdiction de voyager aux non adorateurs et adoratrices du vaccin.

Tout doucement mais tout de même très rapidement (c'est pour refaire le coup de Berset) nous sombrons dans l'apartheid et la division.

L'avenir n'est pas rose. Il est brun.

Cher petit virus qui révèle toute nos capacités intellectuelles et morales à créer des boucs émissaires, des ennemis de la pensée dominante, des gens qui ne méritent plus d'être des citoyennes et des citoyens à part entière de part leur très grande faute morale à refuser une piqûre prétendue bonne pour toute la société...

Plus il y a de vacciné-e-s, plus les variants de la covid contaminent, plus les Etats développent leurs discours en faveur du vaccin.

Il y a comme un leurre quelque part. Mais je ne sais pas où. Soit le virus est vraiment diabolique, soit les Etats et la Science se permettent d'instiller une menace grandissante pour imposer leurs produits sur le marché dont demain nous ne pourrons plus jamais nous passer. Un genre de Mac Donald médical, un fast-food planétaire de la pharma et désormais obligatoire pour rester du bon côté des gentils protecteurs de la société contre les méchants "pas net du bocal" qui refusent de sauver des vies en ne se vaccinant pas.

Ma méchanceté, c'est comme une protection et une résistance contre une idéologie que nos dirigeants veulent nous imposer de gré ou de force. Rien de plus, rien de moins. Je n'ai jamais refusé un vaccin qui me semblait acceptable parce que sagement conseillé et ayant fait largement ses preuves sur la durée. Mais là, franchement là, je n'en peux plus de la propagande officielle de la big pharma et de nos dirigeants.

 

Commentaires

Je désire relever votre propos : "Il y a comme un leurre quelque part. Mais je ne sais pas où".
Effectivement, il est difficile à cerner car il me semble être insidieux - même si en surface il s'affirme très fort à travers les décrets et lois qu'on essaie de nous imposer -. En fait, il me semble qu'il est fait de plusieurs tentacules qui s'infiltrent dès qu'une brèche l'aspire.
Un exposé audio nous en décrypte certaines de façon très plausible.
https://www.infovf.com/video/capsule-soumet-pas--9973.html

Écrit par : Marie-France de Meuron | 27/07/2021

Les commentaires sont fermés.