28/07/2021

Sous la vague, toute nute

 

Elle était montée à Paris

comme on monte à cheval

pour franchir les obstacles,

devenir célèbre,

et finir le cul parterre,

vieille, toute ridée,

seule, abandonnée,

mendiante de l'amour

 reléguée dans un asile de fous

ressemblant aux Ténèbres.

20210727_185848888888.jpg

Elle s'était mise sous la vague

pour surfer avec son art,

une planche à dessins,

de la terre glaise, des plâtres,

et puis des bronzes et des bronzés

qui profitaient de son talent

en s'éclatant dans les salons

et frimant et baisant,

et trichant et volant,

et s'enrichissant et dominant.

Domina, domino, oh, oh.

20210727_1858488888888.jpg

Au tripot de la vie,

elle avait reçu beaucoup,

comme l'écrivait son frère Paul.

Mais en retour,

la société, son amant, sa famille,

lui firent tout perdre,

compris sa santé mentale.

20210727_18584888888888.jpg

Sous la vague, toute nute,

elle renversa l'art et les hommes,

toute nute, sur la vague,

elle est revenue par chez nous.

20210727_185848888888888.jpg

Les commentaires sont fermés.