02/09/2021

Le poids de la contrainte porté par le/la vacciné-e

Il y a mieux que d'interdire pour des Etats qui veulent imposer un vaccin à la population.

Il y a la solution du "c'est moi qui ai choisi ma liberté de me faire vacciner" même si on sait bien qu'on ne l'aurait pas fait si l'Etat n'avait pas usé de toutes sortes de contraintes et de stratagèmes "légaux" pour obtenir mon adhésion.

Cela me rappelle malencontreusement ces histoires de viol qui n'en étaient pas selon la loi, ce petit chef de bureau qui insidieusement obtient le consentement de sa future victime grâce à l'usure exercée et les petits chantages au quotidien. "Si tu ne le veux pas, je peux très bien être moins gentil avec toi et te faire subir plus de charges de travail parce que j'en ai le pouvoir légal ou alors te licencier pour incompétence". Un exemple parmi tant d'autres pour obtenir d'une personne une faveur sexuelle qu'elle ne ne donnerait pas s'il n'y avait pas un rapport de pouvoir et de force entre supérieur hiérarchique et subalterne.

La façon dont se comporte la politique envers les citoyennes et citoyens semble entièrement dirigée par les grands manitous de la science orientée dans un seul sens. C'est-à-dire que se sont celles et ceux qui autorisent les produits qui sont eux-mêmes parties prenantes dans la commercialisation des produits ou indirectement concernés par des compléments de revenus substantiels ou des actions achetées dans les firmes concernées par le vaccin.

On ne cesse de mentionner le lobbying très actif des entreprises pharmaceutiques auprès des gouvernements. Et pourtant, dans cette affaire vaccinale totalitaire, les médias n'en parlent absolument pas, l'urgence prioritaire étant de lutter contre la pandémie à n'importe quel prix fut-il au risque de créer un autre catastrophe sanitaire sur la durée. Après nous, le déluge de nouvelles maladies dégénératives...

Est-il vraiment possible d'affirmer aujourd'hui que les vaccins remporteront la victoire sur SARS-COV2 et que les mesures contre celles et ceux qui ne se vaccinent pas sont entièrement justifiées? Est-il vraiment possible de manière sûre et scientifique d'affirmer que les vaccins sont entièrement anodins et qu'ils ne seront jamais la source originelle de nouvelles maladies voir le renforcement mortel du virus et ses nouvelles résistances?

Si des scientifiques et des politiques s'avancent en affirmant le oui à ces deux questions, ils devraient être tenus pour entièrement responsables en cas d'affirmations fausses et traînés devant les tribunaux pour fake news ayant entraîné un totalitarisme vaccinal aux conséquences tragiques pour l'Humanité et les personnes atteintes dans leur santé suite à la vaccination. Car la situation est actuellement beaucoup trop grave pour toutes celles et tous ceux qui refusent fermement le vaccin ou qui ont donné leur consentement sous la contrainte et le chantage d'une société qui les exclurait de la vie sociale et du travail s'ils et elles ne se vaccinaient pas.

On en est là. Et ça fait plus peur que la covid elle-même.

 

Commentaires

Visiblement vous n'avez qu'une connaissance assez limitée de comment fonctionne "la Science".
J'ai lu vos messages, de plus en plus "extrêmes" au fil des jours, suivant votre conviction anti-vaccin.
Je trouve cela un peu triste, surtout quand l'historique des vaccins en général est tout de meme connue et difficilement contestable.
Je me tiens à votre disposition pour échanger sur le sujet, si vous souhaitez avoir une vision peut être plus raisonnée de la question, par quelqu'un qui ne travaille pas pour big pharma.

Écrit par : lefredo1978 | 02/09/2021

Les commentaires sont fermés.