08/09/2021

12 milliards de doses vaccinales d'ici fin 2021

Il y aura suffisamment de doses vaccinales produites pour vacciner théoriquement et complètement 6 milliards de personnes sur 7,8 milliards de personnes vivant sur la Terre d'ici l'année 2022.

Il est dès lors fort probable que d'ici le printemps prochain, l'entier de la population mondiale aura, toujours théoriquement, reçue ses deux doses vaccinales et que SARS-COV2 devrait être rayé de notre planète... Sinon à quoi aura réellement servi le vaccin?...

Bien entendu, dans la vraie vie, ni l'entier de la population n'aura reçu ses deux doses vaccinales ni SARS-COV2 aura été éradiqué de notre planète grâce au pouvoir magique du vaccin. Tout au plus aurons nous d'un côté les pays riches qui se seront lancés dans une course radicale à la vaccination imposée par les Etats grâce à la chasse drastique de toutes celles et tous ceux qui auront encore échappé à la piqûre salvatrice et, de l'autre, des pays pauvres dont la population défiera la logique des pays riches en refusant de se faire piquer par des produits occidentaux ou d'autres produits fabriqués ailleurs du côté de la Chine ou de la Russie.

Logiquement, pour suivre la ligne commerciale des firmes qui produisent le vaccin, il y aura une pression énorme sur les gouvernements pour qu'ils donnent l'autorisation d'une 3ème puis d'une 4ème dose vaccinale (Israël est dans la course...) "pour enrayer la pandémie".

Non. Le virus ne sera alors pas un mauvais souvenir. Il hantera toujours nos vies et la vaccination fera partie entièrement de nos contraintes citoyennes avec son pass sanitaire qui permettra une surveillance globale de nos existences et de tous nos déplacements. En réalité, il sera un outil bien plus efficace que la carte d'identité ou le passeport pour la police et l'Etat fouineur. La liberté de déplacement des personnes sera conditionnée à l'obtention du sésame sanitaire...et tellement d'intérêts seront alors en jeu qu'une disparition hypothétique du virus gâcherait l'ambiance policière si pratique et avantageuse pour les gouvernements et les firmes cotées en Bourse voyant alors d'un très mauvais oeil la renonciation aux bénéfices mirobolants obtenus grâces aux vaccins. Ce n'est plus de la science-fiction sortie d'un roman c'est notre réalité.

La machine infernale est lancée. Il est prévisible qu'elle ne s'arrêtera pas de sitôt. Nous aurons alors basculé dans un monde parfaitement hygiéniste où, à partir d'une seule maladie relativement peu dangereuse pour l'immense majorité de la population (du moins avant les vaccins), le système aura réussi à mettre une surveillance de masse globale et intégrale sur nos vies et nos déplacements.

Il faut continuer à s'en prendre aux non-vacciné-e-s. Ils sont tellement ridicules dans leur volonté d'imaginer que la pandémie n'est qu'un vaste complot pour réduire nos libertés soumises désormais à notre prise vaccinale annuelle.

En Suisse, la maladie progresse à nouveau et aujourd'hui le Conseil fédéral devrait durcir sérieusement l'accès à la circulation et à la consommation des personnes non-vaccinées. La machine vaccinale va profiter à plein régime de ces nouvelles mesures liberticides et bientôt, comme dans les autres pays, nous atteindrons le chiffre tant espéré de 80% à 90% de personnes adultes vaccinées.

A partir de ce chiffre, plus aucune résistance sérieuse n'existera et seule une hécatombe de personnes atteintes dans leur santé suite aux vaccinations successives imposées pourrait un jour venir enrayé une machine si bien huilée et orchestrée. Il faut vraiment espérer que les produits injectés dans nos bras soient aussi purs et inoffensifs que vanter par la pub. Sinon les moutons, qui auront bien obéi aux loups aux dents aiguisées, pourraient créer quelques perturbations monstres dans la rue.

Si nous ne sommes pas à l'abri du SARS-COV2, nous ne sommes pas non plus à l'abri de foules en colère qui réclameraient réparations et sanctions contre les responsables de ce qui serait alors un nouveau scandale sanitaire à l'échelle de la planète... Mais là, nous nageons en pleine science-fiction. Le vaccin est peut-être bien cette arme fatale scientifique anti-covid et inoffensive qui nous protège et nous dorlote dans nos convictions... Wait and See.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.