23/09/2021

La course aux vaccins ARNm haut-de-gamme

Le patron de Moderna vient de lâcher une petite phrase révélatrice:

"On veut proposer un vaccin comme un i-phone."

Nos corps rentrent désormais dans les temps cybernétiques à travers une science qui s'impose sans contrariété comme l'art de résoudre toutes nos maladies et tares congénitales. Pour le meilleur, peut-être. Pour le pire, probablement.

Si nos corps dépendront désormais d'un pass sanitaire nous permettant de nous déplacer sans être un "contaminateur" et un "propagateur" de maladies infectieuses, de prouver que nous sommes sains grâce à des vaccins inventés de toutes pièces pour nous rendre dépendants comme nous sommes dépendants désormais de nos i-phones pour pouvoir communiquer et avoir une vie sociale organisée à la hauteur de nos réseaux sociaux et familiaux, alors la dictature sanitaire est bien entrée dans nos vies. Et qui dit dictature dit dictateur et qui dit dictateur dit régime totalitaire.

Que nos médias et autorités le veuillent ou non, philosophiquement, des corps qui ne s'appartiennent plus à eux-mêmes sont des corps manipulés par une autorité supérieure qui décide non seulement de nos libertés individuelles mais qui nous impose l'achat de ses produits fabriqués et calibrés pour nos corps avec ses gammes qui vont du grand luxe pour les plus riches au standard minimum pour les pauvres qui se verront restreints dans leurs droits au déplacement dans les pays étrangers... Pour la lutte contre le réchauffement climatique, c'est idéal. Seuls les riches super vaccinés par des produits hautement approuvés de nos dirigeants mondiaux pourront alors prendre l'avion, les trains grandes distances (merci les TGV Président Macron), les bateaux de croisière. Pour les populations plus faibles économiquement, soit elles grèveront leur budget pour obtenir les vaccins de luxe, soit elles se priveront de tous ces grands voyages réservés à la classe supérieure. Quant aux populations à faible revenu et qui ne pourront pas se permettre le standard minimum par manque de moyen ou simplement refus catégorique de participer à ce fascisme orchestré par les firmes pharmaceutiques et avalisé par nos gouvernements à jamais hors du cadre démocratique, elles n'auront plus accès aux salles de restaurants, aux lieux de loisirs fermés, aux spectacles culturels, aux musées.

Fake news de ma part? Possible mais pas sûr. Nos autorités disaient que le vaccin serait conseillé pour les personnes âgées et populations à risques avant qu'ils ne deviennent obligatoire pour tous y compris les enfants, voir les très petits enfants. Nos autorités disaient qu'il n'y aurait jamais discrimination et que les non-vacciné-e-s seraient traité-e-s de la même manière que les vacciné-e-s. On a vu le résultat au fur et à mesure que les gens cédaient à la vaccination et permettaient de modifier le discours des gouvernements.

Donc on attend de voir, lorsque la plupart des gens seront rentrés dans la danse des "i-phones" vaccinaux haut-de-gamme, si tous les autres, celles et ceux qui refuseront cette dictature sanitaire et celles et ceux qui ne pourront tout simplement pas se payer de telles thérapies vaccinales, rapidement rendues obsolètes dans le temps par de nouveaux produits pharma encore plus "performants" , si nous serons bien dans un apartheid sanitaire durable et définitivement validé par une majorité élitiste et hygiéniste digne des temps fachos de nos grands-parents et arrières-grands parents.

Je suis un Indien dans le coeur et je me méfie toujours des visages pâles qui nous proposent des solutions merveilleuses et nous rendent dépendant-e-s pieds et poings liés d'une science imposée par une petite élite mondialisée.

https://www.letemps.ch/economie/stephane-bancel-patron-mo...

 

Les commentaires sont fermés.