28/09/2021

La Suisse ne deviendra pas une Réserve d'Indiens

Le 28 novembre prochain, la Suisse ne deviendra pas le premier pays au monde à s'opposer au pass sanitaire qui permet désormais de faire de nous de gentils toutous vaccinés et tatoués par les grandes entreprises internationales de la pharma après toutes les autres aussi (téléphonie, 5G, informatique, permettant le fichage, le traçage, et un matraquage publicitaire entièrement dédié aux grands acteurs économiques et de la finance mondiale).

Nous nous sommes laissés bernés et berçés ( ah Berne comme tu mérites bien ton nom et Alain aussi) comme des enfants de coeur. Nous sommes faits comme des rats par un virus d'origine très incertaine qui a permis à tous ces gens hautement manipulateurs de nous imposer leurs produits et en nous en inoculant certains (j'ose pas dire un verbe plus grossier) jusque dans notre corps de façon "pacifiste et totalement persuasive". Cela s'appelle l'art manipulatoire par d'insupportables pressions et sans consentement réel, ce qui permet tout de même aux violeurs professionnels et aguerris de faire croire que leurs victimes étaient largement consentantes aux actes contre-natures.

Les vaccins à ARNm sont notre terre promise selon le messie PDG de Mordena, pardon le lapsus involontaire, Moderna. Ils vont faire partie de notre quotidien et chaque année verra naître une mise à jour, un nouveau bébé vaccin expérimental qui nous sera injecté sans notre accord afin de pouvoir profiter du droit au pass sanitaire, droit inaliénable de nos libertés désormais couplées à l'obtention de ce fameux code-barre, le sésame inventé de toutes pièces par les puissants rois du monde et imposé pour participer à la vie sociale, voyager, et même travailler (Swissair me donne des ailes pour me swissuider comme Icare).

C'est quoi ce pays de Tell qui ne sait plus résister à la puissance des diktats internationaux sortis d'officines et de cénacles de milliardaires en volonté de dominer totalement la société mondiale à travers leurs produits de consommation et de santé? C'est quoi ce pays de Tell qui n'écoute plus la sagesse populaire et bafoue le raisonnement de ses sonneurs et sonneuses de cloches qui ont une autre vision du monde et qui demandent seulement à pouvoir garder leurs libertés fondamentales en matière de soins médicaux qu'on voudraient leur administrer?

Le 28 novembre prochain, nombreux et nombreuses glisseront un NON dans les urnes au certificat covid. Il est possible qu'au niveau cantonal certains cantons suisses alémaniques soient assez héroïques, ou inconscients, c'est selon notre intime sensibilité, pour oser dire NON du côté des campagnes et montagnes "inviolables" par ces baillis et seigneurs étrangers à l'origine du pacte confédéral qui naîtra au moins virtuellement ce 28 novembre 2021 comme le fut jadis les acteurs et actrices du Pacte de 1291. Mais cela ne suffira pas pour faire de la Suisse la Réserve d'Indiens qui stupéfiera le monde par sa volonté de ne pas se soumettre au mouvement mondial impulsé par le système financier planétaire des tout-puissants milliardaires, seigneurs incontestés et incontestables de notre temps. Les citoyens et citoyennes de ce pays n'ont pas, dans leur grande majorité, la force de résister à l'attrait du grand large, aux plaisirs de visiter les capitales européennes, d'y faire leur shopping et leurs nuits de rêve, de se retrouver au bord de la Méditerranée ou sur des îles plus lointaines à siroter leurs cocktails et bronzer sur des transats. Sans oublier que le business s'écroulerait et que les cadres ne pourraient plus aller vendre physiquement leurs produits sur d'autres terres étrangères. 

Et puis on ne va pas euthanasier notre compagnie nationale qui est devenue allemande entre temps. Comment imaginer que notre flotte aux fiers drapeaux rouges sur croix-blanches meurt privée de passagers et de passagères? Un grounding à durée indéterminée le temps que nos voisins et voisines se révoltent à leur tour et renoncent au pass sanitaire? Vous n'y pensez même pas. La Suisse c'est 8 millions d'âmes. Le monde c'est plus de 7 milliards. Quant à penser que nos voisins imitent la Suisse et face le pied-de-nez à Macron et consort, on peut oublier.

Il reste aux partisans et partisanes du NON de trouver leur île qui les accueillera les bras ouverts parce que leurs habitants et habitantes ne sont pas pro-vaccin occidentaux ou originaires de toutes autres régions du globe. Mais pour que ce voeu puisse se réaliser, il faudra très fortement rêver dans son sommeil et se jouer des frontières, des contrôles de départ aux aéroports, du flicage à l'arrivée. Soit se rendre invisible et devenir un des Quatre Fantastiques.

Cela n'est pas donné au premier descendant de Guillaume Tell venu.

Ils nous restent donc à capituler? Non. Ils nous restent la catapulte et notre pacte fédéral du 28 novembre 2021 contre les puissances étrangères. Plus nous serons nombreux et nombreuses à dire NON au pass sanitaire, plus nous montrerons notre volonté de résister coûte que coûte à cette gouvernance mondiale qui veut imposer sa politique et sa médecine à tous les habitants et habitantes de cette planète.

Ce sera déjà beau si nous sommes 40% d'éclaireurs et d'éclaireuses qui illumineront de leur foi confédérale et choisiront le camp de la liberté des peuples et des personnes à s'autodéterminer par eux-mêmes et elles-mêmes sans les pressions insupportables, dictatoriales, et mortifères, de tous ces cols blancs et blouses blanches qui veulent nous imposer leur vision prophétique du monde au nom du Bien.

Sommes-nous le Mal? Posons la question au Conseil fédéral et ne baissons pas la tête devant le mât rieur de Bill Gates érigé mais invisible au beau milieu de la Place du Palais Fédéral.

 

Les commentaires sont fermés.