08/10/2021

Avec 3 doses, on ne meurt quasi plus de la covid

Selon les dernières nouvelles en provenance d'Israël, il semble que les vaccins à ARNm permettent d'éviter la mort par la covid à la quasi totalité des personnes vaccinées trois fois.

Pour un scoop, c'est un scoop. On savait déjà que l'immense majorité des personnes de moins de 50 ans ne risquaient absolument pas de mourir de la covid sans être vaccinées tandis qu'il fallait avoir plus de 80 ans, ou avoir développé d'autres maladies, pour être parmi les personnes qui risquaient le plus de mourir de ce sale virus.

Et puis, comme la 3ème dose vient d'être administrée, il est semble-t-il bien normal qu'elle soit de grande efficacité sur les personnes vaccinées. Sinon, pourquoi se faire injecter une dose vaccinale pour la 3ème fois? Ce serait un comble de mourir très rapidement de la covid après 3 booster d'un produit sensé blinder les personnes de capacités immunitaires flamboyantes...

En faire tout un plat médiatique pour annoncer l'immense succès des ARNm, c'est nous mettre un doigt dans l'oeil et vouloir nous impressionner avec ces produits de dernière génération. On aurait pu faire autrement et limiter les trois doses vaccinales aux personnes très âgées, à risques, et absolument volontaires pour se faire vacciner en laissant toutes les autres s'infecter peu à peu naturellement en créant leurs propres défenses immunitaires contre le virus. Le résultat n'aurait pas été forcément plus alarmant et surtout les générations les plus jeunes comme les moins jeunes n'auraient pas eu besoin de 3 doses d'un vaccin et d'un pass sanitaire pour exercer leurs libertés naturelles sous le règne de la démocratie.

Mais de cette expérience-ci, on n'en saura jamais rien puisque désormais c'est le vaccin, rien que le vaccin, tout pour le vaccin qui a envahi tout le terrain de notre espace mental ainsi que celui de l'investigation médicale et statistique.