25/11/2021

Solitude

 

Y'a Yseult qui se fait la Manche

sur un rafiot pourri

mais qui meurt par indifférence

parce que la société est pourrie.

Y'a Manuel qui fait sa conférence

de presse entre SARS-COV2 le retour

et le grand remplacement de Zemmour.

Macron et sa comédie médiatique

genre sa prière cosmétique

pour plaire à l'opinion

de son monde en marche

trébuchant sur une ruine romaine.

Eric qui renvoie les hordes d'étrangers

qui font la manche à l'Etat

du côté de la Manche

qui les clouent entre quatre planches

en mauvais état.

Procession d'un processus politique

qui vend tout y compris

sa soeur, son frère, sa mère, et son père.

La Manche qui devient un cimetière maritime

pour des ombres anonymes

mais une bonne affaire financière

pour des penseurs passeurs

à l'esprit vénal cacochyme

rongé par des asticots de malbouffe.

Les sirènes mordent à l'appât.

Ils ont de l'argent dans les poches.

La Manche offre sa transat de luxe

aux milliardaires habillés

en Dior, Versace et LVMH

mais la fosse commune

aux migrantes déguenillées

assassinées à coups de hashtags

par Z et sa marche présidentielle

couverte par tous les médias

qui font un peu merdia pour sa cause.

C'est pas pour dire

la Civilisation est too much navrante.

Mais navrante n'est vraiment pas juste.

Désolante, affolante, sidérante serait plus juste

comme un viol subit sous les yeux

d'un monde sans réaction

qui préfère regarder ailleurs

ou voter pour le violeur.

 

Pour Z, "je" est fossoyeur de la France,

propagateur de terrorisme,

dangereux agitateur d'extrême rien.

Mais pour "je", je suis juste resté humain,

rien d'un héros, rien d'un terroriste,

rien d'un fossoyeur de démocratie.

Juste un Terrien ordinaire

qui rêve de liberté, d'égalité, de fraternité.

 

Rien de neuf sous le soleil depuis 1789.

Un vieux con qui rêve de vieilles lunes,

lit encore Rimbaud et Baudelaire

embastillés par l'ultra-capitalisme

sous couverture glacée médiatique,

le cannibalisme de notre monde

ne sait plus lire la poésie

mais il sait la dévorer.

 

Je te laisse entre OrelSan et Manoyan

dans ta solitude et ma sollicitude

prêt à monter en altitude avec toi

en cordée pour le monde futur

où les enfers auront de beaux reflets d'azur.

 

20211122_155827.jpg

 

20211122_160758.jpg

 

 

20211122_160157.jpg

 

20211122_155219.jpg

 

20211122_160300.jpg

 

 

20211122_160342.jpg

 

20211122_1553044.jpg

 

20211122_155005.jpg

 

20211122_1603422.jpg

 

20211122_160951.jpg

 

20211122_15530444.jpg

 

On retrouve Napoléon

au sommet de sa Gloire mythomane

mais aux pieds des pyramides

et Néron avec sa lyre pyromane

qui fout le feu à Rome

pour agrandir ses Palais impériaux.

 

On retrouve Caligula.

 

Et toi tu restes là

à ne rien penser et à ne rien dire

mais en votant pour Z o M

à la prochaine présidence.

 

 

T'as pas envie de changer de monde?

 

Les commentaires sont fermés.