14/01/2022

Novax pris à son propre jeu

Combien de gens sur la planète ont triché, au moins une fois et d'une façon ou d'une autre, avec les règles imposées par les gouvernements? Des dizaines, voir des centaines de millions de personnes sans doute.

Il est impossible d'avoir fait tout juste tout le temps et de ne s'être jamais accordé un peu de répit avec les règles drastiques de certains pays qui nous empêchent de vivre normalement.

Mais il y a triche et triche. Un médecin qui produit de faux certificats covid pour vouloir s'enrichir est sans doute au sommet de ce qui devrait être puni sévèrement par la loi. Mais il y a aussi tant d'autres infractions qui pourraient être aussi jugées sévèrement parce que prendre le risque d'infecter sciemment quelqu'un par un virus qui peut s'avérer mortel pour quelques personnes, devenues à ce jour plus de 5,5 millions à être décédées à cause de la covid, est grave.

Novak Djokovic, comme tout le monde, sait à quoi il s'exposait s'il tentait de feinter une administration sanitaire. L'Australie n'annule sans doute pas son visa par gaité de coeur d'autant que c'est un immense champion tennistique.

S'il est sorti des clous en voulant falsifier quelques documents afin de pouvoir garder sa liberté de voyager, il s'expose automatiquement au risque de la punition. Comme sur un terrain de tennis, il ne peut taper violemment dans la petite balle jaune en direction du public au risque de blesser et simplement s'excuser. Ce serait trop facile de dire. "C'est pas ma faute si je l'ai blessée. Elle n'avait pas à être sur le chemin de ma balle".

Je suis à vrai dire déçu qu'un aussi grand champion donne le mauvais exemple. Ne pas vouloir se faire vacciner est discutable et chacun prend ses responsabilités. Mais vouloir falsifier des documents ou produire de faux documents pour son confort personnel relève d'un caractère qui n'est pas franc du collier, roublard, et égoïste.

Beaucoup de personnes, en premier une majorité de citoyens et citoyennes serbes, prendront la défense du malheureux Djoker contre les autorités sanitaires australiennes. Mais s'il doit quitter l'Australie sans jouer et sans pouvoir défendre sa position de "plus grand joueur de tous les temps" il ne doit s'en prendre qu'à lui-même et à sa volonté de ne pas se faire vacciner.

Pour le coup, celui qui désire ardemment être le plus grand tennisman de tous les temps l'a fait petit joueur et il a perdu sa chance de jouer la victoire sur le terrain du tennis.

Une bonne leçon pour toutes celles et tous ceux qui méprisent les règles de sécurité sanitaires en plaçant leurs convictions personnelles au-dessus des règles collectives adoptées pour lutter contre la pandémie. La volonté de la majorité du peuple doit être respectée en démocratie. Lutter contre les abus d'autorité c'est déjà lutter contre nos petits comportements individualistes qui nous mettent au-dessus de la loi collectivement adoptée par la majorité.

Novak devrait accepter la sentence plutôt que de recourir sans cesse alors qu'il a très certainement fauté quelque part avec l'aide de ses avocats et de son entourage.

 

 

Les commentaires sont fermés.