29/01/2022

15 février

Combien de fois

t'ai-je entendu dire

que c'était la fin de nous

et que pourtant tu es revenue

comme la femme providentielle

à mon existence solo.

 

Combien de fois

t'ai-je avoué que sans toi

il n'y en aurait plus d'autre

et que je prendrais

mes distances avec l'amour

et même avec la vie

si ton souffle n'effleurait

plus jamais mon coeur et ma bouche.

 

Pourquoi toi seule et personne d'autre

alors que le monde est peuplé

de milliards de femmes?

Pourquoi toi seule et pas une autre

es-tu capable de m'aimer

en toute liberté

et que je me sens capable

de renoncer à toute autre

juste par plaisir

de réserver mon corps

à celle qui me redonne

jeunesse et joie

à celle qui m'offre le ciel et le miel

à chaque fois qu'elle ouvre ses bras?

 

Tu reviens pour un jour

mais un jour passé avec toi

c'est mille ans de bonheur.

 

A ton retour,

à nos amours,

à tous nos jours

où seul l'amour a existé

dans nos coeurs.

 

Un jour avant ma mort

je te dirai encore

que la vieillesse n'existe pas

pour un homme amoureux

comme je le suis de toi.

Un jour avant ma mort

je te dirai encore

que ta tendresse et ton sourire

sauvent le monde

et que les amoureux

ont bien le droit d'exister

avant de disparaître

dans la forêt des songes.

 

15 février,

je t'attends pour nos retrouvailles

au milieu des bronzes et des muses

de nos artistes du passé, du présent, du futur.

 

15 février,

parce ce que notre jour

est unique et que nous avons survécu

à toutes les Saint-Valentin commerciales

et aux amours au tarif.

 

 

Les commentaires sont fermés.