05/02/2022

Covid à répétition, l'inqiétude

Dans votre entourage, il y a peut-être des personnes qui sont touchés pour la troisième fois par une forme de covid.

Contaminées par les différents variants, et malgré la vaccination complète réalisée au cours de l'année 2021, elles n'échappent pas à une réinfection malgré l'immunité sensée les protéger.

Plus grave. La troisième infection semble plus agressive que les deux précédentes même si elle est de courte durée. Certaines de ces personnes finissent même un jour ou deux par un séjour court à l'hôpital.

Beaucoup de personnes pensent que nous en avons fini avec la covid vu que personne, à part les contaminé-e-s, ne doit désormais rester quelques jours à la maison. Pourtant, le nombre de morts à travers la planète ne baisse pas drastiquement et cela malgré une vaccination massive.

Même en Suisse, un autobus, pour reprendre l'expression d'Alain Berset, tombe chaque jour dans le ravin de la covid et fait une vingtaine de victimes. Si les contaminations deviennent répétitives pour beaucoup de personnes et que la contagion persiste, il se pourrait que le nombre de morts se stabilise autour de 20 et qu'au final cela donne une statistique plus macabre sur une année que durant la première année de la pandémie et cela malgré la vaccination et les propos rassurant de la classe politique et des infectiologues.

Nous espérons toutes et tous un retour à la normale pour nos vies. Nous désirons la levée de toutes les mesures. Pourtant, dans les hôpitaux, les victimes atteintes gravement par le virus meurent chaque jour dans un silence quasi général. Nous avons intégré la peste à notre réalité et, comme pour le cancer, nous avons en quelque sorte accepté que nous puissions mourir de la covid comme de n'importe quelle autre maladie. Il n'y a guère qu'en Chine et dans quelques pays très stricts avec la pandémie que rien n'a changé depuis le début avec de multiples confinements et des tenues de cosmonautes pour le monde médical devant faire face au dépistage de la covid et aux soins des malades atteints par la peste de notre temps.

La Chine nous fait peur et nous préférons largement notre façon de procéder. Mais au final, il ne faut pas oublier que nous sacrifions des personnes et non des statistiques sur l'autel de notre confort personnel et de nos libertés individuelles.

Attention donc aux infections covid à répétition. Cela pourrait nous coûter cher sur le long terme et nous pourrions ne jamais nous en sortir réellement face à ce danger important que reste la covid dans nos vie et celles de nos proches.

 

Les commentaires sont fermés.