06/02/2022

Des pays "neutres" militairement à l'Est

Pour calmer les esprits qui s'échauffent entre la Russie et l'Occident, il semble que tout le monde campe sur ses positions et que personne n'a envie de perdre la face dans le conflit géostratégique, et pour le moment diplomatique, entre l'Ouest et Moscou.

Aux frontières ukrainienne, l'armée de Poutine menace d'envahir son grand voisin. De son côté, l'Otan envoie des troupes américaines en Pologne et en Roumanie, entre autres pays de l'Alliance.

Les Russes se sentent menacer dans leurs frontières depuis que l'Amérique a agrandi sa zone d'influence vers l'Est. Les Occidentaux tout autant par l'armée russe. Poutine ne veut plus du grignotage idéologique de l'Occident alors que nombre de pays de l'Est préfèrent désormais signés des alliances économiques et militaires avec l'Ouest.

Que faire pour éviter la guerre et une catastrophe humanitaire? Dire à Moscou que l'Ouest ne bougera pas de ses positions actuelles? Demander à Vladimir Poutine de rester raisonnable et d'accepter que la zone d'influence russe se réduise encore alors que l'Otan s'installerait en Ukraine?

Où alors proposer et instaurer une vaste zone tampon de pays neutres militairement libres de faire des achats militaires et des alliances économiques autant avec la Russie qu'avec l'Occident mais sans avoir la possibilité de rejoindre l'OTAN ni la tutelle moscovite?

Ce n'est peut-être pas sans raison que Vladimir Poutine s'adresse à la Suisse et lui demande en quelque sorte de l'aide.

A la Suisse de faire aussi sa proposition de paix. Nous n'avons pas besoin d'un conflit armé aux portes de l'Occident pas plus que les Russes n'ont la volonté d'envahir les pays voisins pour agrandir leur zone d'influence afin de retrouver leur lustre territorial du temps de l'époque soviétique. Les guerres hégémoniques doivent appartenir au passé. Ni l'Occident ni la Russie ne sont des puissances barbares. Il faut juste rendre un peu plus d'équilibre entre les positions géostratégiques des uns et des autres. Vladimir Poutine défend la grande Russie contre la menace de l'OTAN à ses portes. Nous défendons notre droit et le droit des pays de l'Est, hors Russie, de vivre en liberté sans la menace de Moscou.

Il y a un chemin possible hors la guerre et le désastre commun. La neutralité militaire de certains pays à l'est de notre Continent serait la bienvenue pour mettre les grandes puissances d'accord entre elles et retrouver un esprit de paix universel.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.