08/02/2022

Attention à la grue

La Saint-Valentin, c'est le jour des amours.

Mais comment être sûr que le partenaire ou la partenaire du jour est bien celui ou celle qui répond à toutes nos attentes et nous comble? Trop attendre de l'autre c'est s'exposer à des désillusions et à des blessures inutiles. C'est aussi se mettre une pression pas possible pour être à la hauteur de l'amour de notre vie.

Parfois, il suffit de relâcher la pression et de simplement accueillir celui ou celle que l'on aime avec des mots sincères et la certitude qu'il, ou elle, est devenu-e un soutien indéfectible à notre existence.

Je n'aime plus les sirops et les soupes trop mielleuses en amour. Une relation humaine reste une relation humaine avec ses hauts et ses bas quelque soit l'amour qu'on désire y placer pour une personne élue. Je préfère désormais une certaine lucidité et même une distance discrète à un état fusionnel car l'état fusionnel nous emprisonne et nous empoisonne la vie voir nous rend fou et nous déséquilibre.

Quoiqu'il en soit, faites attention à la grue et au grutier. Vous pourriez vous retrouver dans une mauvaise posture durant un bel après-midi d'hiver par la faute à une personne facétieuse qui vous fait tourner en bourrique. Une Saint-Valentin qui tourne à une crise de nerfs, c'est vraiment pas sympa ni pour l'un ni pour l'autre. Dans ce cas, mieux vaut se quitter et rester bons amis.

 

20220207_21055000.jpg

La sortie romantique du 14 février d'un-e grand-e illusionniste

 

 

Les commentaires sont fermés.