01/03/2022

Un état neutre n'est pas un état désarmé et soumis

Que cherche l'Union Européenne en refusant de négocier sur la base d'une neutralité souveraine de l'Ukraine?

Pourquoi ne pas croire à cette possibilité alors qu'un petit pays comme la Suisse s'est fort bien débrouillé quand l'Europe lui a imposé la neutralité pour condition de sa survie politique et territoriale? Soit sa liberté et son indépendance.

Je ne vois pas ce qui gêne l'Europe d'aller dans le sens d'une neutralité souveraine de l'Ukraine si ce n'est que l'Europe et l'Amérique voudraient imposer leur bras armé de l'Otan à proximité immédiate de la Russie.

Tout ce qui implique un nouvel ordre impérialiste mondial et une avancée militaire est de l'ordre de la violence potentielle même si cela se fait pacifiquement et sous prétexte de la liberté. L'Amérique ne se comporte pas toujours bien et son bras armé a coûté des guerres atroces et des morts par millions, sans doute, depuis la dernière guerre mondiale.

La Suisse neutre est une grande réussite d'un point de vue des libertés, de la démocratie, des droits humains, de la mixité interculturelle, de l'économie, de la culture, et de la paix.

Ne pas vouloir envisager une Ukraine neutre alors que Moscou a déclenché les orgues de Poutine c'est se rendre co-coupable de la destruction d'un grand pays en paix jusqu'ici. Ce n'est pas faire un cadeau à Poutine que d'exiger la neutralité provisoire ou définitive de l'Ukraine. C'est juste sauver un peuple de sa propre destruction par un impérialiste russe qui s'oppose à l'impérialisme américain.

Nos démocraties n'ont pas perdu la tête mais elles regardent trop leur beauté dans un miroir alors que le risque d'une destruction du monde se propage rapidement. Il faut réfléchir. Nixon et Kissinger, à ce que je sache, n'étaient pas non plus des enfants du paradis quand ils ont soutenu un salopard comme Augusto Pinochet au détriment de Salvador Allende.

 

Les commentaires sont fermés.