12/03/2022

Au nom de l'amour de Dieu

Guerre sainte culturelle et religieuse...

Terrible illustration de l'aventure criminelle de Vladimir Poutine soutenue inconditionnellement par le patriarche Cyrille de Moscou et de toute la (les) Russie(s).

Chers religieux de haut rang et de l'amour de Dieu, je vais vous faire une confidence. Quand on soutient un semeur de terreur dans son aventure folle et criminelle, on est soi-même coresponsable de la guerre et des horreurs qui y sont commises.

C'est un pays entier qui a été attaqué sous des prétextes plus que fumeux. L'intégrité d'un territoire est protégée par des lois internationales. Bafouer ces lois c'est se mettre hors de la communauté des hommes et créer des conditions telles que l'Humanité entière est aujourd'hui au bord de l'apocalypse parce que ce conflit a été engagé par une grande puissance nucléaire qui profite de sa situation militaire dominatrice pour agresser lâchement  un pays voisin en exerçant un chantage mondial pour parvenir à ses fins.

Depuis le début de son mandat présidentiel, qui s'est transformé au fil des ans en dictature démentielle et criminelle, Vladimir Poutine s'est montré inflexible avec ses opposant-e-s et en matant, dans le sang et le crime, des Républiques rebelles de Russie voir des pays voisins indépendants. De fait, Vladimir Poutine a répudié la démocratie en se prenant et s'octroyant la stature d'un tyran dangereux s'opposant au sens de l'Histoire et de la volonté humaine, j'ai écrit la démocratie, largement partagée dans le monde, d'agir dans la paix des lois et de la démocratie plutôt que dans la violence, l'arbitraire et la tyrannie des trônes, des empereurs, des rois, des oligarques, des despotes qui ont causé tant et tant de malheurs au fil des siècles et même des millénaires de l'Histoire de l'Humanité.

Ce ne sont pas des opposants fanatiques et des guides spirituels marginaux, tel que l'Islam en connaît depuis très longtemps, qui menacent la paix mondiale en ce moment. On accuse cette religion de tous les maux du terrorisme actuel et de nos malheurs d'Occidentaux pris au piège d'attentats aveugles par des terroristes qui sont souvent à peine arrivés à l'âge adulte et ont été conditionnés par des gourous malfaisants de l'Islam. Non. Ici, chez les chrétiens orthodoxes, je souligne chrétien pour les islamophobes, nous avons le maître du Kremlin soutenu par le plus grand patriarche de Russie qui font profession de guide de terroristes en chef et grand Satan potentiel de la destruction du monde, Rien que ça.

Comment être si borné et si aveugle dans votre Foi, Monsieur le Patriarche de Moscou? Comment le peuple russe doit-il prendre votre soutien inconditionnel à l'envahisseur blafard de l'Ukraine? Comment le reste du monde doit-il désormais considérer la religion orthodoxe si ce n'est en la plaçant sur le trône de la plus extrémiste des religions à cause de votre seule autorité personnelle dépassant de loin les déviances fanatiques de l'islam dirigées par des groupuscules extrémistes?

Et c'est de la religion chrétienne, celle qui a tant lutté contre tous les fanatismes depuis quelques décennies, que l'on parle. Celle du Christ, pas celle du Prophète Muhammed. Le retour de la guerre infâme par la Foi pour contrer "les déviances et la décadence" supposées de l'Occident.

Mais qui a-t-il de plus décadent que les atrocités de la guerre, Monsieur le Patriarche de Moscou? Qui a-t-il de plus monstrueux que les tueries d'enfants, de femmes, et d'hommes, le bombardement d'hôpitaux et de maternités, la destruction des infrastructures et des habitations d'un pays privant de l'essentiel les populations, l'eau, la nourriture, le chauffage des maisons. Qui a-t-il de plus infâme que les arrestations arbitraires, le Goulag, la torture, le viol, et l'assassinat de femmes et d'hommes? Qui a-t-il de plus monstrueux que de chasser loin de chez eux des millions d'enfants, de femmes, et d'hommes obligé-e-s de trouver asile dans d'autres pays bien moins cruels que celui du supposé ami du Christ défendant l'amour et la paix parmi la communauté des êtres humains. Est-ce bien le Christ que vous défendez ainsi Monsieur le Patriarche de Moscou, ex-membre du KGB de l'Union Soviétique? Ou est-ce Satan, l'ange rebelle, le Destructeur orgueilleux jaloux de la puissance majestueuse des êtres humains qui ont su s'organiser et s'élever, par leur volonté, leur travail, leur soif de justice, leur désir d'égalité, et leur ténacité, afin de créer des sociétés plus solidaires et démocratiques malgré les vilénies et les corruptions des saligots profitant des libertés de la démocratie pour s'enrichir illégalement et commettre des actes antidémocratiques, injustes, pervers, et illicites?

Rien n'est parfait en ce monde mais comme le disait ce cher Churchill, et avec raison, la démocratie est le moins mauvais des systèmes que l'Humanité ait pu inventer au cours de son Histoire tragique pour sauver et semer la paix et l'harmonie parmi les femmes et les hommes. Religion, relier, créer des ponts, voilà ma seule religion valide et valable. Tuer la démocratie pour lui préférer la tyrannie et l'injustice d'un seul homme, c'est s'acoquiner avec la nostalgie des sociétés du passé, avec un tyran de droit divin qui domine son peuple et décide du destin et des guerres de ce peuple avec le clergé et l'Eglise comme complices, l'armée et la police comme fer de lance, la liberté et la démocratie comme ennemies jurées de l'aristocratie d'une petite élite dominant le peuple et le soumettant aux pires malheurs et sévices.

Monsieur le Patriarche orthodoxe de Moscou et de la Russie, vous avez fait le mauvais choix et vous vous tenez du côté de l'obscurité et de l'abîme dans laquelle vous sombrez, vous et Vladimir Poutine, en nous emmenant avec vous dans les enfers de la guerre. Votre grand ami Vladimir Poutine n'est pas un saint homme. C'est un diable qui a perdu la voie et le chemin de la Raison.

 

Nous, pays libres et démocratiques, nous ne pouvons pas vous dire merci ni vous laisser faire et accepter votre erreur tragique et criminelle. Au nom de l'amour de Dieu, ou même sans son amour pour les athées, nous avons choisi un autre chemin, beaucoup plus lumineux et fertile, beaucoup moins barbare et cruel, beaucoup plus transparent et aimable.

Notre choix est le bon même si cela contrarie les vieilles croyances des religions dirigées par des maîtres tout-puissants et sanguinaires, abuseurs et faussaires, menteurs et gourous meneurs de foules sur les pentes de l'horreur et de l'inhumanité. 

Je ne crois pas, Monsieur le Patriarche, que le Christ, Jésus l'homme, le simple bienfaiteur de l'Humanité, aurait voulu que vous le représentiez ici sur notre Terre. Vous avez usurpé son nom pour réduire l'Humanité en esclavage de votre pouvoir temporel. Ceci est un sacrilège. Et vous devriez en avoir honte.

https://www.letemps.ch/monde/guerre-sainte-patriarche-cyr...

 

 

Les commentaires sont fermés.