31/03/2022

Un jour sans dictature, le frelon Vladimir

Des mots qui voltigent

au-dessus de la ruche.

Des phrases libérées,

sans fils barbelés ni dôme de fer,

bourdonnantes comme des abeilles,

onctueuses et fleuries comme un miel

de pays naturel, sans sucre ajouté,

sans terreur et sans crime,

juste assez fortes et véridiques

pour affirmer sa bienveillance,

juste assez calmes et prophétiques

pour soulever un raz-de-marée

d'espoir et d'amour.

 

C'est ce qui manque au peuple russe

pour se détourner de leur vieil autocrate

nostalgique du tsarisme et des hommes forts.

C'est juste ce qu'il faudrait

à la démocratie pour qu'elle triomphe

de la barbarie et du mensonge,

de l'injustice, de la violence, de la guerre,

et des mots vilains du frelon Vladimir.

 

30/03/2022

L'ordre mondial juste de la Russie et de la Chine

La guerre en Ukraine est loin d'être terminée.

Ce ne sont pas les propositions ukrainiennes pour rétablir la paix qui font problèmes. Elles sont sensées, justes, équilibrées. Mais Moscou n'en veut tout simplement pas. Poutine s'attaque à l'Occident et à son ordre prétendument mondial. L'Ukraine n'est qu'un écran de fumée en attendant la vraie confrontation mondiale entre l'Occident, les démocraties du monde, contre la Russie, la Chine, et les autres autocraties de la planète.

Il faut être très clair. Poutine nous mène en bateau et joue la montre avec de prétendues négociations qui rappellent atrocement les fausses négociations entre Bachar el Assad et l'opposition syrienne qui n'a jamais obtenu quoi que soit du tyran de Damas. Poutine a organisé une sorte de danse du scalp sur la terre d'Ukraine et il essaye de nous danser sur le ventre comme Assad et Kadhafi, raté pour lui, l'ont fait auparavant.

Changer l'ordre mondial pour en créer un plus juste à partir de dictatures installées partout sur la Terre, c'est prétendre que les royaumes et les empires étaient plus justes avec le peuple que les propositions issues de la Révolution française reposant sur le socle indépassable de la liberté, de l'égalité, et de la fraternité, concepts idéalistes bien évidemment loin d'être réellement accomplis dans la réalité de notre monde actuel mais tout de même résistants à toutes les tyrannies du monde.

Si l'on compare l'état de santé de nos démocraties et du respect des droits humains, il est évident que la démocratie est une organisation d'un ordre bien meilleur et juste pour l'humanité que n'importe quelle dictature fasciste ou communiste ayant existé ou existant encore. Le modèle le moins infréquentable de dictature ayant été sans doute le castrisme communiste à Cuba. Tous les autres modèles de dictatures à travers le monde ont lamentablement échoué les uns après les autres en causant des désastres humanitaires et économiques incommensurables au fil des siècles. Aucune dictature n'échappe à la violence extrême, aux emprisonnements arbitraires d'opposants, aux assassinats politiques, aux déportations de minorités ethniques ou sexuelles, aux guerres civiles ou internationales.

L'ordre mondial que Vladimir Poutine et la Chine de Xi Jinping veulent n'est pas un ordre juste. C'est un désordre inimaginable, un chaos d'une violence folle qui nous entraîne vers la phase la plus aigüe d'une troisième guerre mondiale entre les démocraties du monde et les autocraties qui ont progressé sur le plan économique grâce à l'Occident qui, dans sa folie ultralibérale, a laissé se développer des pays très en retard sur l'Occident sans demander en retour de vraies réformes démocratiques basées sur les droits humains. Au contraire, l'Occident a préféré fermé les usines chez nous en laissant des pans entiers de nos populations dans la galère pour délocaliser dans les pays lointains en profitant des salarié-e-s sous-payé-e-s. Ce sont les patrons et les actionnaires de ces multinationales qui se sont régalés pendant des décennies tandis les dictatures prenaient des forces vives pour reconstruire leurs empires qui tombaient en ruine.

Nos gouvernements occidentaux successifs sont coupables de ce laisser-faire ultra-libéral reposant sur de grandes injustices et disparités entre les peuples et les populations. Et nous, citoyennes et citoyens, friands de droits humains et de liberté, sommes pourtant coupables d'avoir fermé les yeux et accepté une telle monstruosité se produire et prospérer sur la Terre. Nous avons laissé faire et nous avons créé la maternité des dinosaures. Je ne retire pas ce terme car il est exact et correspond à mes convictions intimes en fonction de la réalité de notre monde actuel.

Nous voilà au pied du mur face à des dictateurs qui ne lâcheront pas leur proie si facilement. La guerre ne leur fait pas vraiment peur. La violence naturelle de leur régime les pousse à se battre quitte à faire des millions de victimes voir à détruire totalement la planète.

Celles et ceux qui croient encore à une possible paix basée sur le rationalisme se trompe lourdement. Poutine et Xi Jinping, sans doute, sont, dans une logique de nouvel empire mondial, prêts à détruire l'ordre voulu par les démocraties et l'hégémonie spirituelle et matérialiste du monde occidentale.

Nous vivons une époque critique où les forces démocratiques de Russie et de Chine, mises en minorité et en très grand danger dans leur pays respectif, doivent absolument être soutenues par nos démocraties de toutes les manières possibles et imaginables. C'est eux ou nous, comme dirait l'autre. Ni Poutine ni Xi Jinping n'abandonneront le modèle de l'autocratie sur lequel repose tout leur pouvoir de nuisance et de détérioration de l'état du monde.

L'Humanité ne peut pas se payer le luxe d'une troisième guerre mondiale qui serait de toute façon de type apocalyptique. L'Humanité ne peut même plus se payer le luxe d'un conflit régional d'importance, comme en Ukraine, qui bloque toutes les avancées écologiques et nous paralyse dans nos élans de solidarité entre les peuples.

Poutine et XI Jinping font semblant de ne pas vouloir regarder la réalité du monde en face. Ce qui leur importe, c'est la toute-puissance de la Russie et de la Chine et à travers elle leur toute-puissance personnelle à faire régner la terreur sur le monde. Avant eux, les Etats-unis détenait le monopole de la guerre juste. Maintenant, les rôles se sont inversés. Ce sont la Chine et la Russie qui mettent en avant leur concept de la guerre juste.

La différence c'est que la barbarie a toujours été plus ignoble, plus innommable,  et plus destructrice dans le camp des autocraties que dans le camp des démocraties. Et qu'à titre personnel, en aucun cas je n'accepterais qu'un empereur, un tyran, dirige mon propre pays et détruise la démocratie et les droits humains qui permettent aux gens de vivre en paix, en harmonie, dans la sécurité, et la prospérité.

 

 

29/03/2022

Ton regard vers le phare

 

Deux ans de réclusion

et puis cette guerre.

 

20220329_140517.jpg

Ta maison s'est peu à peu

transformée en musée

et tu parles avec tes beautés

faites de bronze ou d'argile,

de terre cuite ou de plâtre.

Elles ont cet air si fragile

sorti de la main d'une artiste

qui leur donnent cette force étrange,

indestructible,

un air d'innocence

qui combat la laideur du monde

par la beauté de l'art.

20220329_135618.jpg

Dans les mains de l'artiste

et les fourneaux du fondeur,

elles ont pris ce corps

comme un esprit brûlant,

une âme chaleureuse

prenant possession de la chair.

Incarnation de la souffrance intime,

de cette douleur tatouée au fer rouge

enfuie en toi,

de ce silence que tu t'imposes

comme un voeu sacré

face au vacarme de ce monde ivre,

délirant vers des enfers

que l'on croyait abolis à jamais.

20220329_1405177.jpg

Tu ne dépenses plus rien

pour ton confort matérialiste.

Ton minimum vital

tu le réserves aux tiens et à l'art.

Tu ne pars plus nulle part

car ton voyage est intérieur.

Tu bâtis cette église d'art,

un lieu esthétique éphémère

où les objets se déplacent,

comme une mère bienveillante

veillerait sur ta vie et ton instruction.

Ils te racontent leur histoire,

te réveillent le matin

sous les rayons du soleil

ou les brumes matinales,

te font reposer le soir,

en paix pour la nuit.

20220329_141437.jpg

Tu bâtis, seul, un monde meilleur

que d' autres veulent détruire

par goût de puissance et de domination.

Mais tu connais si bien leur impuissance

à aimer, à protéger, à partager, à échanger

pour de vrai des sentiments de bonheur.

Mais tu connais si bien leur cauchemar

envahissant ta vie quotidienne

et te forçant à te défendre

jusqu'au corps à corps fatal.

20220329_141509.jpg

Tu pourrais mourir par balle,

ou empoisonné par cet homme,

ou sous une bombe à fragmentation,

ou la solution finale,

une bombe atomique,

faire partie du tableau final,

Guernica ou Marioupol.

 

Qu'est-ce que l'art au temps de la folie?

Qu'est-ce qu'une artiste peut créer

pour conjurer la haine et la guerre?

 

Une famille s'est jetée du septième étage

dans la ville mondiale du Jazz

croyant ainsi rejoindre leur image du Christ

plus vite que prévu.

 

Les complotistes ne sont pas guitaristes.

Ils ne lisent que des fake news

qu'ils prennent pour argent comptant

et dénient au courant dominant

le droit d'évoluer vers le bon sens

d'une démocratie participative égalitaire.

Leur révolte est malsaine,

source de terribles manipulation et de confusion.

Suivre un gourou tout-puissant n'a aucun sens

sauf à vouloir devenir l'esclave bêlant

et lui le maître enivrant de ta pensée enivrée.

 

Tu regardes vers le phare.

La nuit et le brouillard sont intenses,

dramatiquement intenses.

comme au temps des déportations,

des goulags, des chambres à gaz,

des bombes atomiques d'Hiroshima et Nagasaki.

 

Tu restes avec tes filles et tes garçons de bronze.

Et tu essayes de leur donner ton amour

à ce monde qui ne te reçoit plus.

20220329_140917.jpg

P.S. Les images ont été réalisées à partir de deux bronzes (La Confinée et Solitude) et d'une terre cuite (sans titre) réalisé-e-s par Nathalie Olivier, Manoyan, et coulés (pour les bronzes) par la Fonderie des Cyclopes. Un grand merci pour leur magnifique et précieux travail d'art qui marque à jamais notre époque. 

 

Petites et grandes seigneuries de notre temps

Les êtres humains n'ont guère évolué depuis des millénaires malgré les avancées de la science, des arts et de la culture, de la philosophie et de l'instruction des populations.

Toujours aussi capables de barbarie, d'actes abjectes, de violence gratuite, de viols et de meurtres, l'homme, et la femme de notre temps ressemblent encore à l'homme et à la femme des cavernes. Les dominant-e-s dominent et les dominé-e-s subissent. L'invention de nos démocraties modernes n'a pas su empêcher les deux guerres mondiales et précipiter aujourd'hui la troisième, celle qui couve depuis la guerre de Syrie débutée en 2011 et qui perdure toujours, prenant de l'ampleur en Ukraine en 2022, et qui menace désormais de s'étendre au monde entier mettant en jeu la survie même de l'Humanité.

Vladimir Poutine en est l'agent provocateur principal mais il en est que le plus révélateur des acteurs sur cette planète dévastée par les dinosaures. Les partisans de la prise du pouvoir par la violence et des actes de barbarie sont légions et extrêmement dangereux partout sur la planète. Ils renient en bloc la démocratie, font tout pour la détruire par des actes malveillants, d'incivilités répétitives, d'usage de la violence, de la contrainte, de la perversion, de la corruption, pour parvenir à leur fin, cherchant à déstabiliser les pouvoirs légitimes obtenus à travers des élections libres et démocratiques qui savent respecter les oppositions et les marges.

Certes. Le droit aux révolutions non-violentes fait partie de nos moeurs démocratiques. A un pouvoir démocratiquement élu trop injuste et corrompu, pris en flagrant délit de déliquescence et d'octrois d'avantages gigantesques aux plus riches, il est légitime de se révolter dans la rue. Celles, par contre, qui utilisent la force révolutionnaire en s'appuyant, pour son financement, sur des forces obscures, ne peuvent pas être légitimes sauf si le pouvoir s'est transformé en tyrannie insupportable pour tout le peuple.

Un Etat démocratique qui utilise la force pour disperser les manifestant-e-s est lui aussi condamnable et passible de poursuites pénales. Mais quand l'Etat n'est plus de nature démocratique et devient un Etat totalitaire, il est permis à ses ennemi-e-s d'utiliser la violence par des actes de sabotages, des assassinats politiques, des prises d'assaut des pouvoirs institutionnels par des troupes insurrectionnelles. C'est ce qui peut, et qui devrait pouvoir se passer, à Moscou où un seul homme a pourri les institutions démocratiques pour en faire ses jouets de propagande et de pouvoir personnel. Il est en train de détruire la Russie pour son propre compte en attaquant, par la force armée, un Etat frère qui aurait, soi-disant, trahi la Russie...

La tyrannie est de nature violente et barbare. Elle ne peut être défaite que par des actes de violence pouvant être justifiés par les conditions intolérables de survie exercées par le tyran en place qui n'hésite jamais à embastiller, torturer, déporter, massacrer en masse ses ennemi-e-s, celles et ceux qui s'opposent avec courage et bravoure à son pouvoir assassin. La Résistance, la France connaît. Elle devrait donc accepter que des Résistants et des Résistantes s'arment en Russie contre le pouvoir en place sans que cela ne dérange Monsieur Macron dans ses discussions téléphonique d'une heure avec Monsieur Poutine, nouvel Hitler bien réel de notre temps. Croire à la Paix quand un tyran écrase son propre peuple ainsi que le peuple voisin, c'est comme croire que l'on puisse parler raisonnablement par téléphone à l'assassin de la petite Maëlys en laissant libre-court à ses mensonges et ses affabulations et en espérant qu'il ne répétera plus jamais ses sordides forfaits dans un futur proche. Un rêve tellement naïf qu'on s'étonne que Macron y croit encore...et puisse accorder une once de crédibilité à la parole poutinienne et son poutinisme s'apparentant désormais au nazisme, quelques degrés d'horreur en moins... Mais on ne perd rien pour attendre. En 1938, Hitler ne commençait que les débuts de sa boucherie mondiale orchestrée...

Si Vladimir Poutine obtient les garanties de la Chine qu'elle sera toujours avec lui dans tous ses crimes les plus illégitimes et sanguinaires qu'ils puissent être, la Troisième Guerre mondiale sera inévitable...sauf si un changement brutal de gouvernance se faisait à Moscou et venait rétablir un peu d'ordre démocratique en Russie. Et ce n'est pas par un coup de téléphone que les Résistants et Résistantes russes pro-démocratie auront obtenu le départ de Vladimir Poutine. Mais bien par un acte de bravoure autrement plus difficile à réussir qu'un coup de fil si facile à donner à un lâche et cruel dictateur.

Bon baiser de Tärgoviste. Les Résistants et Résistantes russes savent ce qu'elleux ont à faire pour sauver la Russie de sa perdition et elleux iront cracher sur vos bombes sales et scandaleuses, Monsieur Vladimir Vladimirovitch Poutine. 

 

 

27/03/2022

Le petit garçon au pyjama imprimé de dinosaures

C'était hier en début d'après-midi par un beau soleil de printemps.

Je prenais le train pour rentrer chez moi après le service de midi. J'étais seul dans le compartiment 4 places quand soudain une femme et son enfant sont venus s'installer sur la banquette d'en face. Un homme, probablement le mari ou le frère,  voir un ami, bien que l'Ukraine ne laisse pas sortir du pays les hommes en âge de combattre, les accompagnait restant debout dans le couloir.

Ils avaient quelques bagages et valises avec eux. A la langue parlé entre eux, j'ai reconnu qu'ils venaient d'un pays de l'Est, donc de l'Ukraine en guerre très probablement. La jeune maman avait l'air si triste et abandonnée dans ses pensées. Un petit sourire discret au moment de s'asseoir sur la banquette et de déposer son sac à main sur la mienne. Quelques mots, à peine audible, à son compagnon et à son enfant qui portait un sac à dos jaune fluo avec des bretelles bleues ciel. Les couleurs de l'Ukraine.

Le garçon commença à jouer sur un tablette tandis que sa maman se couvrit les yeux d'une grosse paire de lunettes noires comme pour cacher sa souffrance et son deuil.

J'avais envie de lui dire quelques mots genre "Welcome to Switzerland" mais cela ne sortait pas. Peur d'être maladroit et d'intervenir à mauvais escient. Je venais d'acheter des dattes emballées dans un paquet de fête à un collègue. C'était l'occasion de peut-être l'offrir à cette famille en guise d'accueil dans notre pays.

Durant le parcours entre Neuchâtel et Boudry, le garçon me regarda intensément dans les yeux durant quelques secondes. Je vis en lui comme la lumière de la détermination et de la force qui l'habitaient. Il devait pourtant n'avoir que 5 ou 6 ans. Et, chose étrange, il portait un pyjama avec des motifs de dinosaures comme si le vrai dinosaure qui les avait chassé de leur maison avait disparu depuis des millénaires et qu'il n'était plus en mesure de l'atteindre, inoffensif comme sur son pyjama.

L'homme debout avertit qu'ils arrivaient à destination (sans doute le centre pour requérants d'asile de Perreux). Au moment de quitter le wagon, j'ai tendu spontanément les dattes en direction de la dame qui a très poliment refusé mon présent. J'ai juste pu lui dire "Have a nice day" sur quoi elle m'a répondu "Thank you". Puis le trio a disparu de mon regard.

Je me suis demandé pourquoi ces mots-là plutôt que les mots d'accueil que j'avais en tête. Peut-être simplement parce que j'avais déjà intégré que les Ukrainiennes et Ukrainiens qui arrivaient chez nous faisaient désormais partie de notre quotidien et qu'à leur situation tragique il ne fallait pas en plus rajouter le sentiment qu'ils n'étaient plus chez eux mais chez nous, étrangers exilés dans un autre pays. 

La Suisse-Ukraine existe désormais et le trait d'union qui nous relie appartient désormais à notre Histoire commune.

20220327_093454.jpg

Le Sphinx de Neuchâtel et sa Baigneuse

(futur éco-parc aux ruches d'abeilles devant l'Hôtel du Peyrou)

20220327_093653.jpg

 

Neuch à Toi