29/04/2022

Que nous réserve Poutine pour le 9 mai?

L'Occident semble sûr de lui. Vladimir Poutine est en échec dans sa guerre d'Ukraine et il est condamné à en payer le prix maximal sur le long terme.

Pourtant, d'humiliation en humiliation, le maître du Kremlin qui a perdu les pédales du gouvernail diplomatique pour préférer un guerre fratricide et scandaleuse, est en train d'envisager une sacrée surprise en solde de tout compte envoyé à l'Occident.

C'est un fait absolu. Vladimir Poutine n'envisage pas une seule seconde la défaite et, sur un échiquier, il a déjà imaginé une opération pour mettre en échec la reine et faire mat sur le roi. Pour cela, il a sans doute un ou deux plans fous et des tours de remparts pour préserver un semblant de superbe devant un Occident trop confiant dans la victoire.

9 mai. On peut imaginer une sortie fracassante de l'ONU par la Russie et une déclaration de guerre à l'Occident sous forme d'une attaque surprise contre une base de l'Otan qui aide l'Ukraine à se réarmer en permanence ou qui entraîne les soldats ukrainiens. Une sorte de Pearl Harbor à la Poutine pour obliger l'Occident à montrer les dents de la guerre. Ce serait fou. Mais Poutine est sans doute aussi fou et déterminé que le général japonais Isoroku Yamamoto responsable de l'attaque fanatique sur Pearl Harbor.

On peut imaginer encore plus grave et dramatique. Le largage d'une bombe nucléaire tactique sur une ville ou une base militaire occidentale ou d'Ukraine pour voir si l'Occident ira vers la reddition en Ukraine pour éviter l'apocalypse ou engagera le conflit nucléaire total avec la Russie entraînant le monde entier dans sa perte. Un peu un Hiroshima et Nagasaki à l'envers.

Vladimir Poutine est capable du pire et une grosse partie du peuple russe, trompé par son propre Führer, le soutient dans sa folie. Les médias d'Etat montrent en tous les cas qu'ils sont prêts à le suivre dans cette aventure folle pour toutes les parties concernées par cette guerre absurde et sans fondement valable si ce n'est dans le cerveau ravagé du maître du Kremlin, des idéologues qui l'ont intoxiqué à leurs théories fumeuses d'un Occident nazifié, et au pope orthodoxe de Moscou qui lui offre sa bénédiction du Tout-Puissant dans sa folle aventure.

Attention au 9 mai. La provocation de Poutine et de ses généraux risquent d'être titanesque.

 

 

Les commentaires sont fermés.