16/06/2022

14 juin

Au milieu des champs de blé,

je te retrouve comme au premier jour.

Belle, sublime, libre, lumineuse,

amoureuse, sensible,

semblable à une plume d'oiseau

déposant délicatement son encre

sur une nouvelle page blanche.

20220615_094852.jpg

Je crois qu'entre toi et moi

ça ne pourra jamais finir

parce que nous redéfinissons

les codes de l'amour,

l'expression des sentiments

qui relie une femme à un homme

bien au-delà des schémas classiques.

 

A chaque nouveau rendez-vous,

je sens décupler ton plaisir.

Ton corps se fait fleur de lotus

et se tend comme un arc

prêt à absorber sous le soleil

notre fontaine de jouissance.

20220616_092327.jpg

Tu deviens cette femme accomplie

avec ton adorable petite fille

qui habite désormais tout ton coeur.

C'est comme si le Ciel t'avait donné

tous les trésors du monde.

Tu lui parles avec cette passion infinie

qui jaillit entre une mère et sa fille.

Elle te répond avec ses gazouillis et ses rires

de bébé qui a déjà bien grandi,

ses yeux immenses qui transpercent l'écran

et envahissent la chambre

comme dans une toile du Douanier Rousseau

avec des animaux et des plantes

tout autour de son visage.

 

C'est tellement bon

de savoir qu'il existera toujours

des femmes  donnant tout

à l'amour et à la vie,

des femmes qui savent aimer

les gens avec leurs défauts et leurs qualités,

des femmes qui ont le don

de savoir faire beaucoup mieux la paix

que d'être toujours en guerre,

insatisfaites de leur situation,

insatisfaites de leurs amours,

insatisfaites en tout

et aimables en trop peu de choses.

 

Toi, tu prends et tu donnes

sans te poser de question

autre que d'être juste avec toi-même

et cohérente avec tes sentiments,

sans vouloir blesser les autres

tout en leur donnant

ce que tu peux leur donner

et sans rien leur voler ni leur reprendre.

 

Tu es la classe grandeur nature,

la femme que j'ai toujours rêvé,

le bonheur simple et nu,

sans artifice, sans fard,

mais avec tous les charmes

et la grâce féminine

qui jaillissent de tout ton être.

 

14 juin.

Le féminisme avec toi

c'est quelque chose de grand, de sublime.

Et nous n'avons pas besoin

de le revendiquer dans la rue.

Juste le laisser s'accomplir

sous mes yeux d'homme émerveillé

par la plus captivante des femmes.

20220616_092135.jpg

 

Les commentaires sont fermés.