19/06/2022

Art Basel: transformer l'espace public

Les minorités sont sous-représentées dans l'espace public contemporain.

On y voit toujours des grands messieurs (surtout) et des grandes dames (très peu) des temps révolus. Des empereurs, des rois, des politiciens, des militaires, de très grands artistes (masculins presque toujours), voir des sportifs, où alors des héros mythologiques de la Grèce ou de la Rome Antique.

Peu à peu, une partie du public se lasse de voir ces figures emblématiques du passé prendre tous les espaces de la ville contemporaine. Certains voudraient contempler des sculptures de personnes plus simples dans leur condition humaine, des gens qui ont marqué les esprits de façon différente soit pour leur lutte citoyenne soit pour la minorité qu'elles représentent.

C'est sans doute une bonne approche pour fonder de nouvelles visions de la démocratie et du partage entre citoyennes et citoyens. Mettre en avant l'importance des petites gens provenant de divers horizons qui vivent au sein de la communauté humaine. C'est une belle idée qui permet de contrer l'exigence pyramidale, l'hégémonie blanche élitiste, la grandiloquence des personnes dites importantes ou prétendues telles.

Quoiqu'il en soit, le côté très sélectif de Art Basel est battu en brèche par la vision de ses nouveaux talents artistiques qui bousculent la notion même de hiérarchisation de la société.

Lire ici:

https://www.la-croix.com/A-Art-Basel-sculpteur-Thomas-J-P...

 

 

Mère à l'Enfant via son smartphone

 

20220613_16223333333333333.jpg

 

 

20220613_16223333333333.jpg

 

 

20220613_16223333333333333333.jpg

Les commentaires sont fermés.