20/06/2022

L'art disbruptif de Margrit Wirth (3)

II L'Arbre comme symbole de vie et de résurrection

Toute l'oeuvre de Margrit Wirth est traversée par la représentation des arbres et des fleurs. Arbres en hiver, comme morts et desséchés, arbres au printemps, en fleurs, ou en automne, déployant leurs couleurs flamboyantes. Comme dans la chanson de Brassens, l'artiste déclame et répète avec lui ce mantra:

Auprès de mon arbre je vivais heureux
J'aurais jamais dû m'éloigner de mon arbre
Auprès de mon arbre je vivais heureux
J'aurais jamais dû le quitter des yeux
 

20220527_082848.jpg

 

20220527_070355.jpg

Sans titre

Tout de toi,

suis-je racines ou branches?

Peu m'importe.

Je puise au ciel

ce que je ne trouve d'essentiel

sur la Terre des hommes.

 

20220527_070355.jpg

 

20220527_074427.jpg

Sans titre

La lune vient s'asseoir.

Sur la branche,

elle s'enroule à mon coeur.

Je suis vivante, tellement vivante.

Mais où sont passés les personnes de mon coeur?

 

20220527_070222.jpg

Sans titre

(au dos du tableau)

Des personnes,

une famille peut-être,

mais elles ont l'air ailleurs, absentes,

comme sorties de ce monde.

Suis-je seule au monde?

 

Les commentaires sont fermés.