20/06/2022

La Nupes va devoir travailler pour convaincre

La Nupes n'a pas, et de très loin, atteint son but. Elle voulait être majoritaire et placer Jean-Luc Mélenchon Premier Ministre. C'est un acte manqué même si cela était prévisible. Personne n'y croyait sincèrement même en rêve. 

La Nupes vient de naître grâce au trait de génie politique d'un homme qui ne fait pas l'unanimité en France. Jean-Luc Mélenchon est très aimé des siens mais il est aussi tellement détesté voir haï dans certains milieux. Le bonhomme sait rebondir et il rebondira encore sans jamais se lasser. Il tient de son vivant à voir le triomphe de ses options politiques et acter la chute du néolibéralisme de ses propres yeux.

Pour cela, la Nupes devra échapper aux divisions internes qui ne manqueront pas de surgir. Avec cette vision décisive. Pour combattre le RN et sa probable victoire aux prochaines présidentielles, il faudra convaincre une grosse partie des personnes qui votent actuellement pour le parti de Macron. Ces gens-là, bien souvent, ont préféré glisser un bulletin RN plutôt que Nupes dans les urnes quand il a fallu choisir, au second tour, entre un candidat ou une candidate issu-e de ces deux formations politiques. Le RN fasciste fait moins peur que la Nupes!

Une capture d'écran sur le journal "Le Monde" montre assez bien cela:

20220620_111211.jpg

Plus d'un duel sur deux a été perdu par la Nupes face au Rassemblement National (33 duels sur 62) tandis que le RN en gagnent 62 sur 108 quand il est confronté à un-e candidat-e du parti présidentiel Ensemble et la Nupes seulement 82 sur 274 circonscriptions dans lesquelles elle a affronté Ensemble.

Le peuple fait plus confiance au RN qu'à la Nupes quand il reste seulement deux candidat-e-s en lice. C'est bien cela qu'il faut retenir aujourd'hui  en vue des prochaines présidentielles.

La Nupes devra convaincre du bien-fondé de sa VIème République pour faire barrage à une France donnant la victoire totale au fascisme du RN avec les risques de soulèvements civils partout en France en cas de victoire présidentielle de ce parti nauséabond qui n'a jamais prouvé qu'il pouvait gouverner en faveur de la mixité française et de l'égalité des chances entre toutes les communautés sociales.

La France est désormais en grand danger d'une normalisation du fascisme. Va-t-elle y céder complètement à la fin?

 

Les commentaires sont fermés.