01/07/2022

Une opinion que je partage mais qui ne soulage en rien

David Hiler exprime dans Le Temps d'aujourd'hui une opinion que je partage grave.

Pour autant, partager l'opinion avec quelqu'un ne soulage guère des maux qui nous attendent encore. Être capable de lire l'avenir de nos sociétés avec une vision lucide et réaliste de ce qui nous attend devant nous n'est pas du tout motivant et ne prête guère à l'optimisme quand la vision est sombre et porteuse de grandes menaces concernant le futur de nos démocraties.

On se consolera comme on peut avec l'art et la culture. C'est ce que ce blog essaye de vous proposer dans plusieurs billets qui viennent donner un peu de joie et de gaité à ce site qui n'a pas forcément de bonnes nouvelles à prophétiser. Il est nécessaire d'avoir une porte de secours quand l'incendie ravage vos espoirs, vos idéaux, et que les sociétés pratiquent de plus en plus la politique de la terre brûlée en se brûlant les doigts avec des personnages de plus en plus sulfureux et sortant des rails de la démocratie. L'oubli des droits humains, l'abandon de la démocratie au profit de forces politiques violentes, racistes, discriminatoires envers les minorités et les gens pauvres n'est pas du tout une bonne nouvelle porteuse d'avenir pour nos enfants et petits-enfants.

Je reprends la chanson proposée par David Hiller et vous donne le lien qui vous dirigera vers la lecture de cet article condamnant cette folie dans laquelle nous nous sommes engouffré-e-s dans les années 80: le néolibéralisme responsable de la chute de la modernité démocratique et de la régression des peuples que nous prenons en pleine figure, régression attisée par les fous de dieu, les idéologies totalitaires, et les foules aveugles qui ne comprennent pas ou ne veulent pas comprendre les enjeux de notre modernité et la nécessité de changer de cap pour sauver la démocratie et notre biosphère en train d'étouffer sous la surconsommation et l'égoïsme individuel.

https://www.letemps.ch/opinions/tour-belles-promesses-tou...