15/08/2022

Fatwâ-Sex

 

As-tu peur des mots d'amour,

des mots tabous que je susurre

aux lobes de tes oreilles

pour faire exploser les murs

de la censure éternelle

tombée sur le Globe terrestre

pour nous noyer dans le feu éternel

de leur enfer?

 

Vois-tu comme je te parle

sans crainte de la dictature?

Vois-tu comme mes points de suture

sont plus doux encore que les versets satiriques?

Vois-tu ce voile noir sur tout ton corps,

ce corset satanique qui étreint ton existence

en éteignant ta lumière

aux pieds des puissances maléfiques?

Vois-tu comme mes mots virevoltent

au-dessus des diktats et des ordres

sans jamais céder, sans jamais se prosterner

devant les haineux et les puissants?

 

Désordre.

Je fous le bordel.

Mais mon bordel est un joli bordel

plein de grâce et de dentelles,

De petites morsures sur tes blessures,

des froufroutements d'amour

qui te font monter au Ciel

avec des Oh ouiiiiiiii

encore je jouiiiiis

et je suis au paradis

avec le prince de mes nuits.

 

Je fais du Fatwâ-Sex

avec des Fatwâ-Girls,

des filles de joie

qui prennent dieu pour un comédien

et le diable pour une comédienne.

Le paradis sur Terre si je mens

et si l'amour se répand

comme une traînée de poudre

sur la Terre.

Oh nom de la liberté d'Être soi.

 

Je fais du Dada Vinci gode,

je suis ton amant passionné

qui t'ouvriras les portes du Royaume des Cieux

et enverra se faire foutre

les geôliers bigots de ton cachot,

ceux qui t'ont volé ta liberté à vie,

ta joie d'aimer la vie,

les rencontres, les plaisirs,

les lieux de culture,

les arts et les artistes,

les musées et les dance floor.

 

Sans limite est ton droit d'aimer.

Sans limite est ton droit de rejeter

la haine et les haineux,

ces tristes falots qui t'ont enfermée

dans leur cachot de dogmes et de superstitions,

de serpents et de menaces de mort.

 

Vois comme le mâle m'habite

et t'habille les yeux de lumière

pour semer l'amour sur la Terre.

Vois comme le mâle se déchire

quand il se fait tout petit entre tes bras

et qu'il devient cet être divin

sur les coussins de ton divan,

cet homme de foi

qui croit en l'amour et aux dieux

mais seulement aux dieux d'Amour

qui lancent leurs flèches

le jour de la Saint-Valentin

comme Eros et Cupidon.

 

Je fais du Fatwâ-Sex

avec des Fatwâ-Girls,

des filles de joie

qui prennent dieu pour un comédien

et le diable pour une comédienne.

Le paradis sur Terre si je mens,

si l'amour se répand

comme une traînée de poudre

sur la Terre.

Le paradis sur Terre

si l'Humanité ose mettre parterre

toutes les dictatures de la Terre.

 

https://laregledujeu.org/2022/08/14/38752/nous-navons-pas-ete-dignes-de-salman-rushdie/

 

Les commentaires sont fermés.