16/08/2022

Quelques plumes et quelques traces de toi

J'aimerais te dire

que si vivre c'est s'interdire

alors vaudrait mieux mourir

sur le champ de leur haine

et oser tout l'amour avec toi.

 

Ils ne peuvent t'atteindre

ni par leurs bombes

ni par leurs paroles.

Tu viens d'outre-tombe

pour ressusciter nos paraboles.

Tu viens d'outre-mer

pour éclairer notre azur ensanglanté

par leur folie de Dieu.

Tu viens d'outre-ciel

pour nous offrir ta divinité

avec l'accord des anges.

 

Si tu savais, Mylène,

combien d'ennemis je me fais,

combien de salauds

pourraient vouloir ma mort

juste parce que j'ose mon veto

à travers mes mots fantômes,

mes mots que personne ne reprend,

mes mots qui les effraient,

mes mots inconnus

qui s'effacent sur le sable

au fur et à mesure que je les écris.

 

Si tu savais, Mylène,

combien tes mises en scène

enchantent ma vie, ce coeur

qui bat la chamade

quand tes cils papillonnent

devant ton public aux anges.

 

Tes yeux de Mylène

m'envoient leurs lasers

quand j'ai trop la louse.

Ils me redonnent le booste

et je me dirige vers ta fusée

pour célébrer ton feu d'artifices.

Interstellaire est mon bonheur

de te savoir parmi nous

pour protéger l'amour et la paix

sur notre Terre prise en otage

par leur terreur et leurs guerres.

 

Tu es notre louve

qui a créé la nouvelle Rome,

la ville des artistes et des gens libres.

Tu ordonnes à Rémus et Romulus

qu'ils auront l'interdiction de s'entretuer

pour les chimères du pouvoir,

que la dictature ne fera pas partie

de nos vies, de notre futur,

que la liberté sera source première

de notre nouvelle civilisation,

que nos enfants vivront sans la peur

de la guerre et de ses tueurs.

 

Pour tout cela

et bien plus encore

j'ai quelques plumes

et quelques traces de toi

qui effleurent ma peau

et ouvre mon coeur

à ton univers.

 

Les commentaires sont fermés.