23/09/2022

Mutinerie à bord du Cuirassé Vladimir Poutine

La cuirasse du dictateur se fendille dangereusement.

A Moscou, au Kremlin, la révolte en sourdine

se transforme de murmure insignifiant

en coup de tonnerre magistral.

 

C'est mon frère qu'on assassine, Vladimir Poutine.

C'est ma soeur que l'on viole, Vladimir Poutine.

C'est la liberté que vous foulez au front, Vladimir Poutine.

 

Ils étaient des femmes et des hommes

qui ne voulaient plus de votre cuirassé, Vladimir Poutine.

Ils étaient des femmes et des hommes

prêt-e-s à mourir pour la liberté,

le sourire aux lèvres,

l'amour de la Russie pour la nouvelle démocratie.

 

Quel sera votre dernier acte manqué,

Cuirassé Vladimir Poutine?

Quelle sera votre dernière volonté,

Cuirassé Vladimir Poutine?

Quel sera votre ultime crime,

Cuirassé Vladimir Poutine?

 

Des femmes, des hommes, des marins,

des jeunes femmes, des jeunes hommes

refusent votre mobilisation générale,

Cuirassé Vladimir Potemkine.

Vous avez donné de la nourriture avariée

et mensongère à votre peuple,

un bortsch non comestible et mortel,

C'est que vous avez eu tort

et que votre tort vous condamne à mort,

Cuirassé Vladimir Poutine.

 

Ecoutez cette chanson remixée

pour les temps électro de notre jeunesse

interprétée par un grand ami

de la Russie révolutionnaire,

cet Ardèchois qui répandait les poèmes d'Aragon

en chansons utopiques merveilleuses.

Vous vous êtes dramatiquement trompé,

Camarade-Cuirassé Vladimir Poutine.

 

Votre fin de règne arrive.

La tempête emportera votre pouvoir

dans les ténèbres de la mort.

 

Les commentaires sont fermés.